Tél:+228 92 42 51 78
latest

7 févr. 2019

TOGO : QUAND LA QUESTION DE LA PRESIDENTIELLE DE 2020 DIVISE LA C14


Après les législatives du 20 décembre 2018, plus rien ne va au sein de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. En témoigne, le boycott du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) du conclave annoncé de la C14. En refusant de participer audit conclave, le parti de Me Yawovi Agboyibor marque publiquement son désaccord aux pratiques peu orthodoxes ayant cours à la C14.
 
En effet, le12 février prochain, la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition projette tenir un conclave pour plancher sur le bilan de plus de 28 ans de lutte pour l'alternance et surtout de la gestion de la Coalition. Mais ce bilan se fera sans le Comité d’Action pour le Renouveau.
             
Dans un courrier, le CAR a informé la coordinatrice de la C14, qu’il n’entend pas prendre part au conclave prévu par la coalition. Ce désamour du CAR, qui précède à celui du MCD de Me Traoré Tchassona, de Fulbert Attisso de "Togo Autrement" et de Dr Kouessan de "Santé du Peuple" et la Coalition montre le malaise qui règne au sein de ce regroupement politique à cause de l'ego surdimensionné de certains leaders.

Ce que le CAR ne dit pas et qui motive en réalité son boycott serait l’imposition de Jean-Pierre Fabre comme candidat de la coalition à la présidentielle de 2020.
Selon les indiscrétions, au conclave du 12 février, à part le bilan, il sera aussi question  d’une restructuration de la coalition, une réorientation stratégique de la lutte afin et de choisir de nouveaux dirigeants du regroupement.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire