AGIR ENSEMBLE POUR L’AFRIQUE RÉHABILITE LA MATERNITÉ DE L’HÔPITAL DE BE


La maternité de l’hôpital de Bè, s’est fait peau neuve, grâce à la Fondation « Agir Ensemble pour l’Afrique ». En effet, dans le cadre de son engagement à  promouvoir la femme, la Fondation vient de réhabiliter la maternité dudit centre de santé. Le service réhabilité a été réceptionné jeudi, en prélude à la commémoration de la Journée Internationale de la Femme de cette année.

Le projet de réhabilitation de la maternité de l’hôpital de Bè, l’un des centres de santé de référence  au Togo en matière de la qualité de soins fait suite à une demande de la direction. Elle vient donc pallier le souci de manque d’infrastructures de ce service et devra améliorer les conditions de travail et le cadre de vie du personnel médical.

«Le bien-être des mamans et leurs bébés est l’un des objectifs de notre fondation. Aujourd’hui nous sommes pleinement satisfaits que cet hôpital soit bien aménagé et retrouve un état de fonctionnement plus adapté aux besoins du personnel », a souligné Marie-Joe Trénou, présidente de la Fondation.

Dans son œuvre, AEA a été soutenu par Aimes-Afrique. L’association dirigée par Dr Michel Kodom a offert à la maternité de lits médicaux, de fauteuils roulants, d’ordinateurs et de plateaux entre autres pour favoriser une bonne prise en charge des femmes enceintes. 

La cérémonie de réception a été présidée par le Prof Ahoefa Vovor représentant le ministre de la santé et de l’hygiène publique. 



Selon elle, ce geste d’AEA et d’Aimes-Afrique vient à point nommé, car la santé de la mère et de l’enfant représente le premier axe du Plan National de Développement Sanitaire pour la période 2017-2022.

« La maternité réhabilitée vient à point nommé comme une contribution à l’axe 3 du Plan National du Développement puis à l’amélioration de la qualité de vie de la femme », a ajouté Mme Vovor.

Pour sa part Amélé Assoupui Adjeh, directrice de l’hôpital, la réhabilitation de la maternité va améliorer le taux de fréquentation de l’hôpital, qui jadis en baisse à cause des infrastructures peu défectueuses.

L. A
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire