CHRISTIAN TRIMUA:"HAPLUCIA NE DOIT PAS SE SUBSTITUER A LA JUSTICE MAIS COLLABORER ÉTROITEMENT AVEC CELLE-CI"


En séance de travail mardi dernier avec les responsables de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA), Christian Trimua (Photo), le ministre des Droits de l'Homme chargé des relations avec les instructions de la République a rappelé à ceux-ci, les grandes orientations du gouvernement  et le rôle important que doit jouer cette jeune institution pour une meilleure gouvernance économique au Togo.

Selon Christian Trimua, la HAPLUCIA doit prendre des initiatives pour améliorer le score du Togo en matière de corruption et surtout collaborer avec le parquet dans le cadre des poursuites, après une pré instruction en collaboration étroite avec les procureurs généraux et procureurs de la République.

"HAPLUCIA doit veiller à la présomption d'innocence, et à la protection due aux dénonciateurs", a-t-il rappelé.

Pour M. Trimua, la réussite de la mission de la HAPLUCIA passe par le travail en bonne intelligence entre les membres de l'institution et la nécessité " d'être soi-même irréprochable et un modèle de gestion institutionnel". 

De mémoire, le 25 janvier dernier dans sa déclaration de politique générale,  le premier ministre, Komi Klassou avait annoncé l'élaboration de la loi organique sur la déclaration de patrimoine  prévue par la Constitution.

Et à en croire Christian Trimua, son département y travaille et finalisera aussi la loi relative à la corruption au Togo. Déjà, des séances de travail technique sont programmées avec les différents acteurs et administrations concernés par ces textes. 

Par ailleurs, Christian Trimua a eu à rendre visite à la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication et à l'Assemblée nationale. Les détails dans nos prochaines publications.  

La Rédaction
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire