LA CHORALE "CŒUR DE L'AMOUR" DE L’ÉGLISE DU SEIGNEUR "LA GRACE DIVINE" EST CONSACRÉE


La chorale "Cœur de l'amour"  de l'Église du Seigneur,  "La grâce divine"  a une nouvelle toge. Cette toge a été consacrée au Seigneur et réceptionnée par la chorale le dimanche 3 mars 2019, au cours d'un culte d'action de grâce.

Ils sont au total,  27 choristes à recevoir la toge avec pour mission de chanter davantage pour la gloire du Seigneur.
  
Dans le prêche de circonstance, Bishop Avle Komla Léonard, s'est basé sur le deuxième livre de Chroniques, les chapitres, 5, 14 et 22 pour rappeler aux choristes le rôle des chants dans l'adoration du Seigneur.

"La Bible enseigne que chacun dans son métier devra être reconnu par son accoutrement, mais au-delà et  à travers cette dédicace particulière, il s’agit de rappeler aux choristes leur mission qui est celle de chanter pour louer le Seigneur et pour sa gloire car la louange est source de soulagement et de guérison quand elle est faite dans la foi. Il y'a de la puissance dans l'adoration du Seigneur. C'est à travers les chants que les enfants d'Israël ont fait chuter les murs de Jéricho [...] Chanter pour la gloire du Seigneur, c'est la délivrance. La louange ouvre les portes de bénédictions", a-t-il enseigné.

Conscient de leur mission,  Fabrice Agbogba, chargé à l’organisation de la chorale "Cœur de l’amour" a, au nom de toute la chorale pris l'engagement d'œuvrer pour la gloire du Seigneur.

"Si on se réfère aux textes bibliques, avant que le peuple d'Israël n'aille au combat, les choristes se mettent dans de nouveaux habits et les sacrificateurs se mettent devant. Et au final, ils gagnent. Ce symbole nous encourage et nous donne la détermination de mener le combat pour lequel le Seigneur nous a appelé", a-t-il déclaré.

La chorale "Cœur de l’amour" nourrit désormais, des ambitions  de se faire voir au plan national et international. 

La chorale "Cœur de l’amour" de l’église du Seigneur "Grâce  divine"paroisse cathédrale  est créé il y a 14 ans déjà.

Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire