TOGO : CLAUDE LE ROY, À QUAND LE DÉPART ?

En Avril 2016, le monde du football togolais a connu l'avènement Claude Le Roy. L'objectif, a lui assigné était de qualifier les Éperviers pour la CAN 2019. Après la qualification in extrémis à la CAN 2017, le sélectionneur national a indiqué que le plus gros du travail reste les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2019. Au terme de ces éliminatoires, le constat est clair, c'est un échec cuisant. La seule question qui taraude les esprits est de savoir le jour où il libérera le plancher.

A la fin de la rencontre Togo-Algérie jouée le 18 novembre 2018, au Stade Municipal de Lomé, soldée par une lourde défaite 1-4, à la question de savoir s'il n'avait pas songé à démissionner après ce revers retentissant à domicile, Claude Le Roy réponds en ses termes: "Je ne vais pas démissionner. Je vais toujours aux bouts de mes contrats. Mais si je ne qualifie pas le Togo pour la CAN, ça sera la fin de mon aventure à la tête de la sélection togolaise".

Quelques mois après, Claude Le Roy (Photo) s'est sûrement ravisé. Condamné à rester à la maison pour le compte de la CAN 2019, suite au revers (2-1), dimanche à Cotonou, Le Roy s'est montré évasif sur son avenir.

"Je n'ai pas de soucis particuliers pour mon avenir. Bien évidemment je pense qu'avec tout ce que nous mettons en place dans ce pays, on a fait un travail de fond énorme. J'ai dit merci à mes joueurs pour ces 3 années formidables. On ne sait pas ce que l'avenir nous réserve", a-t-il déclaré.

Des choix tactiques hasardeux, pas d'équipe type, des décisions unilatérales, une usurpation de place, ont été les plats servis par Claude Le Roy au public sportif togolais, pendant trois (3) bonnes années.

Le bilan de Claude Le Roy à la tête des Éperviers est plus que négatif. En 26 matchs joués sous Le Roy, on enregistre 8 matchs nuls, 10 défaites et 8 victoires soit 2 en matchs officiels face au Djibouti (2016) et la Gambie (2018).

N'est-ce pas un réel motif de démission?

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire