TOGO : SANS LES RÉFORMES POLITIQUES, L’ANC BOYCOTTERA LES ÉLECTIONS LOCALES


Après le CAR de Me Agboyibor, c'est l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre (Photo) qui monte au créneau pour protester contre une éventuelle tenue des élections sans reformes. Dans un communiqué rendu public mardi, le parti orange réclame la mise en œuvre effective des réformes avant les locales.
 
Dans ce communiqué, l'ANC indique avoir échangé avec le ministre de l'administration territoriale, Payadowa Boukpessi, sur invitation de ce dernier. Au cours de cette réunion le ministre a porté à la connaissance de la délégation de l’ANC, l’intention du gouvernement d’organiser incessamment des élections locales. Après les échanges, l'ANC dit ne pas se retrouvée dans cette proposition du gouvernement.
"L’ANC élève une vive protestation contre le fait que le gouvernement annonce une fois encore des élections dans notre pays sans que n’aient été mises en œuvre à ce jour, les réformes politiques et électorales, que l’ensemble des populations togolaises appellent de leurs vœux comme préalables à toute nouvelle élection au Togo", souligne le communiqué.
Selon l’ANC  "c’est en raison de la non réalisation de ces réformes que les partis d’opposition, regroupés au sein de la coalition C14, n’ont pas pris part aux élections législatives du 20 décembre 2018".
Dans le but d'éviter un nouveau boycott des partis de l'opposition, l'ANC invite le gouvernement à mettre en œuvre les réformes avant d'enclencher le processus électoral.
"Dans l’intérêt de la cohésion nationale et de la paix, l’ANC demande instamment au gouvernement, de traduire dans les faits la volonté exprimée par le premier ministre quant à l’adoption des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales en attente, et d’engager sans tarder, une initiative courageuse en vue de leur mise en œuvre effective", indique le communiqué.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire