Tél:+228 92 42 51 78
latest

3 avr. 2019

FMI : LE TOGO A RENOUÉ AVEC LA CROISSANCE EN 2018


Conduite par Ivohasina   Razafimaheda, la mission du Fonds Monétaire International (FMI) s’est achevée  mardi à Lomé. Du 20 mars au 2 avril 2019, l’équipe a conduit des consultations au titre de l’Article IV et tenu des discussions dans le cadre de la quatrième   revue  du programme soutenu par une Facilité Élargie de Crédit (FEC) approuvée en mai 2017.
 
Au terme de la visite, l’équipe du FMI note que l’activité économique connait une reprise avec une croissance du PIB qui a atteint 4,9 % en 2018 ; le Togo a respecté le critère de convergence de l’UEMOA fixant le déficit budgétaire à moins de 3% du PIB et les réformes structurelles progressent, en particulier dans les domaines de la gestion des finances publiques et de l’environnement des affaires.

Selon Ivohasina   Razafimaheda, chef de mission, le Togo a fait des efforts pour maintenir le cap de la croissance.

« Après une décélération en 2017 en raison des tensions sociopolitiques qu’a connu le  pays,  la croissance  s’est accélérée  pour atteindre un taux de 4,9% en 2018. L’inflation était de  0,9% à la fin 2018. L’important effort budgétaire amorcé en 2017 s’est poursuivi jusqu’en  septembre 2018. Les résultats  ont fléchi vers la fin de l’année car les recettes ont été inférieures aux objectifs  et quelques lignes de  dépenses ont dépassé les  prévisions. Néanmoins, le Togo a respecté en 2017 et 2018 le critère de déficit de l’UEMOA fixé à 3% du  PIB soit  deux avant l’échéance convenue entre les États membres », a-t-il indiqué.

Pour M. Razafimaheda, le gouvernement travaille à respecter les engagements pris dans le cadre de la FEC.

« Le gouvernement reste déterminé à mettre en œuvre les réformes dans le cadre de son programme soutenu par la FEC. La plupart des critères de réalisation et des repères structurels à la fin décembre 2018 ont été respectés. Les autorités sont en train de prendre les mesures nécessaires pour préserver les objectifs du programme », a-t-il déclaré.

Notons que la Facilité Élargie de Crédit (FEC) fournit une aide financière aux pays qui connaissent des difficultés prolongées de balance des paiements. La FEC a été créée comme guichet du fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (fonds fiduciaire RPC), dans le cadre d’une réforme plus large visant à assouplir le soutien financier du FMI et à mieux l’adapter aux besoins divers des pays à faible revenu, notamment en période de crise. La FEC est le principal outil dont dispose le FMI pour apporter un soutien à moyen terme aux pays à faible revenu.

Edem KOAMI

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire