INTERVIEW/ SERGE TCHOBO: "JE LANCE UN APPEL VIBRANT À TOUTES BONNES VOLONTÉS À NOUS SOUTENIR"

Le canton d'Aflao-Sagbado, depuis une certaine période, a vu naître une compétition  dénommée "Le tournoi de l'Amitié. Ce tournoi de football, qui rassemble la population de cette localité, est à sa 4ème édition et continue son petit bonhomme de chemin. Malgré cette noble initiative, les organisateurs dudit tournoi rencontrent des difficultés financières pour pérenniser cette compétition qui a vu grandir des joueurs qui jouent actuellement en D1, D2, D3 et ailleurs. Afin de faire connaître ce tournoi au grand public, le promoteur, José Arnaud Serge Tchobo (Photo) a décidé de s'exprimer pour relater de façon succincte le parcours depuis la première jusqu'à la 4ème édition de cette année. Dans cet entretien, il est revenu sur la particularité du tournoi, sur les talents détectés et sur l'aspect financier de la chose. Lisez plutôt !

Gapola: Vous êtes à la 4ème édition du Tournoi de l'Amitié, qu'est-ce qui vous motive à organiser chaque année ce tournoi?

Tchobo: Notre motivation se trouve dans la détection des talents parce que, de nos jours il y a eu beaucoup de jeunes qui s'essaient à l'exercice mais ont du mal à se faire voir. À travers notre tournoi, on peut les aider à se faire voir et à être appeler en D1, D2, D3. L'idée première, c'est que nous sommes dans une communauté villageoise donc avec ce tournoi, on essaie de faire divertir ces jeunes. Nous avons deux objectifs à chaque fois quand nous organisons ce tournoi, faire divertir la population et détecter les talents.

Quelle est la particularité du Tournoi de l'Amitié ? 

La particularité de cette 4ème édition, c'est le développement du football à la base. Quand il n'y a pas un travail de longue haleine qui se fait à la base, on ne pourra pas évoluer. Nous avons choisi de faire quelque chose à la base, permettre aux jeunes de montrer leurs talents.

Pourquoi le nom "Amitié" au Tournoi?

"Amitié" parce que c'est ensemble qu'on pourra faire quelque chose. Si c'est sous le signe de la fraternité et de l'amitié, on ne peut qu'aller vers l'avant.

Pouvez-vous nous donner les noms des joueurs qui ont été déjà détecté dans ce tournoi ? 

Nous avons eu beaucoup de talents, nous avons détecté des talents qui ont eu à évoluer par après. On peut parler de Gbégnon Blaise ancien capitaine de l'AS OTR, Edem Combey qui a fait ses preuves à Foadan, Eli Sewonou, ancien joueur de l'AS TOGO-PORT...

Relatez nous le parcours du tournoi de l'amitié ? 

Déjà à la 4ème édition, on pourra dire que c'est une satisfaction. Le tournoi a très bien évolué, nous avons commencé avec 12 équipes, après 16 équipes, 20 équipes, aujourd'hui on est à 24 équipes. Ce qui prouve que ça prend. Sans vous mentir, si vous venez au terrain pour suivre les matchs, vous allez vous dire qu'il y a quelque chose de très forts qui se fait. À part les équipes togolaises, il y a d'autres équipes qui viennent du Ghana. On sent qu'il y a un travail qui se fait et que tout va pour le mieux.

Financièrement, comment vous arrivez à vous en sortir ? 

On va d'abord sur nos propres moyens, on essaie de faire avec. On ne pourra pas refuser les mains ouvertes, les bonnes volontés. Mais nous avons quelques sociétés qui sont derrière nous et qui nous aide par moment.

4ème édition cette année et la suite?
Il n'y a jamais 4 sans 5. Déjà nous sommes sur un très bon élan et que tout va pour le meilleur. C'est sûr qu'il y aura une 5ème édition qui pourrait prendre plus d'équipes. Pourquoi ne pas y aller à 32 équipes parce qu'il y a beaucoup d'équipes qui ne se sont manifestées pour la 4ème édition.

A quand l'apothéose du tournoi?

C'est programmé sur début Août.

Quel message adresseriez-vous au public pour faire plus le déplacement de l'EPP Yokoè ? 
Venez perdre juste 2 à 3 heures pour voir du beau jeu. Avec 200 francs, vous êtes à l'intérieur, vous suivez du beau football. Je les incite à venir nous aider, parce que sans eux nous ne serons pas là où nous sommes. Organisé un match c'est trop de dépenses et sans le public on sera essoufflé.

Votre mot conclusif

Je vous remercie pour cet honneur pour que je puisse donner des informations sur le tournoi. Je lance un appel vibrant à toutes les bonnes volontés à venir aider notre initiative, à venir nous soutenir.

Interview réalisée John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire