MANIFESTATION DU PNP: OURO-DJIKPA AUSSI FAIT LES FRAIS


Après les militants, c'est au tour des responsables du Parti National Panafricain (PNP) de payer le prix de la manifestation de rue qu'ils ont organisée, le 13 avril dernier. Samedi, des éléments du Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC) de la Gendarmerie nationale ont mis la main sur Tchatikpi Ouro-Djikpa, le conseiller de Tikpi Atchadam.
 
D'après les informations faisant suite à l'interpellation, Tchatikpi Ouro-Djikpa (Photo) fait l'objet d'interrogatoire. Trouble à l'ordre public, rébellion et groupement de malfaiteurs, sont entre autres les charges qui seraient retenues contre lui.
Pour l'heure, ni le SCRIC, ni le parti de Tikpi Atchadam ne s'est encore prononcé pour situer l'opinion sur l’arrestation d’Ouro-Djikpa. Mais en attendant une éventuelle précision, la classe politique de l'opposition exprime sa solidarité avec le PNP malgré les divergences d'orientations. 
Il faut noter qu'avant l'interpellation d’Ouro-Djikpa, certains militants du PNP ont été arrêtés le week-end dernier, et croupissent actuellement à la prison civile de Lomé.
La manifestation de rue organisée par le PNP, le week-end dernier a occasionné un mort, plusieurs blessés et des arrestations. Cette manifestation prévue dans 10 villes du Togo a été interdite par le ministère de l'administration territoriale qui a accepté son déroulement dans  seulement 3 villes.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire