"TCHAVADE-SOULOUNDI" 2019, MARQUÉE PAR L’INAUGURATION D’UNE UNITÉ DE PRODUCTION DE GARI DU GROUPEMENT "ALOUGUEDO"


L’édition 2019, de la fête traditionnelle  «Tchavadè-Souloundi» a rassemblé samedi, les fils et filles de Tchavadè, un village situé à 7 Km à l’est de la ville de Sokodé dans la préfecture de Tchaoudjo. Cette fête de retrouvailles, a été l’occasion pour les natifs de Tchavadè de se ressourcer, de valoriser leur culture et de se mobiliser autour du développement du village.

«Tchavadè-Souloundi» de cette année, a été marquée par la présence de Foli-Bazi Katari, ministre de la communication, des sports, de la citoyenneté et au civisme, d’Adoyi Essowavana, commissaire des impôts à l’OTR et parrain de la fête, des députés à l’Assemblée nationale et de plusieurs personnalités administratives, religieuses et traditionnelles.

Cette fête qui a mobilisé tout le village de Tchavadè, démontre l’attachement des filles et fils de la localité aux valeurs ancestrales et de l’unicité d’actions pour le développement du village.

Dans son allocution circonstancielle, le ministre Foli-Bazi Katari, a invité la population au pardon mutuel et à l’amour du prochain pour le développement harmonieux de la localité. Aussi-t-il a plaidé pour la culture de la tolérance et au respect de l’ordre public.

Selon Adoyi Essowavana, fils du village et parrain de « Tchavadè-Souloundi», cette fête est l’expression du vivre ensemble qui règne à Tchavadè et une occasion pour les natifs de ce village d’exprimer leur identité culturelle.

« A cette occasion, j’exprime ma reconnaissance au chef de l’État, Faure Gnassingbé pour sa politique de revalorisation du patrimoine culturel, de paix et de concorde », a-t-il déclaré.



Profitant de la tribune de cette fête, M. Adoyi a vanté les mérites du PND, lancé le 4 mars dernier par Faure Gnassingbé, qui à la clé créera d’ici 5 ans, 500 000 emplois et offrira plusieurs opportunités à la jeunesse.

De son coté, Ouro-Akoriko Ali, chef canton de Sokodé a demandé à la population de s’unir pour le renforcement de la cohésion sociale, gage de tout développement.

Notons qu’une parade des chevaux a marqué la fin de la cérémonie, puis l’inauguration d’une unité de production de gari du groupement « Alouguêdo » de Tchavadè financée par l’association Al Hissane.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire