TOGO : 15000 FCFA PAR TRIMESTRE AUX MÉNAGES LES PLUS PAUVRES PENDANT DEUX ANS


En marge de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé, a lancé mardi, à Timbou dans la préfecture de Cinkassé, l’opération de  paiement des  transferts monétaires. Par ce lancement, le chef de l’État étend le mécanisme des transferts monétaires sur l’ensemble du territoire national. Et cela participe à la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND, 2018-2022) qui porte sur le développement social et la mise en place de mécanismes d’inclusion.
 
En effet, 61.000 ménages issus de 585 villages des 209 cantons les plus pauvres du Togo, bénéficieront des transferts monétaires en percevant tous les trois mois, et ce, durant deux ans, la somme de 15 000 francs CFA, pour leurs besoins d’Alimentation, de santé, de scolarisation des enfants et pour la constitution d’une épargne en vue du démarrage d’activités génératrices de revenus.

Les transferts monétaires, sous composante du projet Filets Sociaux et services de Bases (FSB), sont mis en œuvre par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), sous la supervision du ministère du développement  à la base, de l’artisanat et de la jeunesse. Destinés à lutter contre la pauvreté et le renforcement de la solidarité nationale, les transferts monétaires vont coûter 4,32 milliards de FCFA, dont 3 milliards de la Banque Mondiale, et 1,32 milliards de FCFA par l’Etat togolais, touchant  respectivement 40.000 ménages et 21.000 ménages.

Au cours du lancement, Mazalo Katanga, directrice générale de l’ANADEB, a rappelé aux bénéficiaires, le processus de retrait du transfert monétaire trimestriel assurés par MOOV dans les villages concernés.

« 1. D’abord il faut être le bénéficiaire, c’est-à-dire, être la personne désignée par le ménage pour percevoir, en son nom, les fonds de transfert monétaire. Vous devez ensuite  2. Vous présentez au point de paiement Moov le plus proche de votre village 3. Présenter, au gérant du point de paiement Moov, votre carte et votre carnet de bénéficiaire. 4. Le gérant, après vérification, vous remet les 15 000 francs CFA 5. Vous, bénéficiaire, devez compter l’argent devant le gérant pour vous assurer que le montant remis atteint les 15 000 francs CFA 6. Vous signez ensuite sur la liste des bénéficiaires qui est au point de paiement, puis dans votre carnet 7. Le gérant du point de vente Moov remplit également la partie du carnet réservée à la tranche de paiement, puis signe. 8. Pour finir, vous reprenez votre carnet, et vous partez », a-t-elle expliqué.

A en croire Victoire Tomégah Dogbé, ministre du développement à la base, de l’artisanat, et de la jeunesse, le paiement des transferts monétaires est la preuve de la politique d’inclusion du gouvernement. 

« A travers différents projets déjà implémentés sur le terrain, les changements se font déjà sentir dans toutes les couches de nos populations, du fait surtout, de la politique d’inclusion tant prônée par le Chef de l’État », a-t-elle martelé.

Pour mémoire, le projet FSB  intègre également l’opération de fourniture de repas à près de 92.000 écoliers dans 304 écoles des zones pauvres à travers des cantines scolaires, la réhabilitation et la construction de 200 infrastructures de base, la formation des communautés en gestion à la base, et l’appui à l’établissement d’un système de filets sociaux. Il est financé par la Banque mondiale à hauteur de 17,4 milliards de FCFA, avec une contribution supplémentaire annuelle de 2,32 milliards de FCFA de l’État sur les filets sociaux (1 milliard pour les cantines scolaires, et 1,32 milliards  pour les transferts monétaires).

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire