Tél:+228 92 42 51 78
latest

10 avr. 2019

TOGO : ATCHADAM APPELLE A LA NEUTRALITÉ ET AU PROFESSIONNALISME DE L’ARMÉE POUR CONCLURE LA LUTTE


Alors que Payadowa Boukpessi, le ministre de l’administration territoriale, dans un courrier limitait la manifestation du 13 avril à Adétikopé, Tikpi Salifou Atchadam, le président du Parti National Panafricain (PNP), lance un appel à la mobilisation des togolais pour un changement de régime. Et cela passe par l’opération « Dzitri-Bonsafo » du samedi, qui va mobiliser dans la rue « chasseur et guerrier ».
 
Dans un message audio, Tikpi Atchadam (Photo), le leader du PNP lance l’opération « Dzitri-Bonsafo » pour venir à bout du régime de Faure Gnassingbé et indique qu’il n’y a pas de démocratie sans alternance au sommet de l’État. Et pour parvenir au changement de régime, le guerrier de Kparatao appelle les togolais à sortir massivement pour faire aboutir l’opération « Dzitri-Bonsafo » le samedi prochain. Me Atchadam affirme que ce sera la fin du régime si « chasseur et guerrier » sortent massivement les mains  nues.

Selon M. Atchadam, le moment est venu pour que le peuple togolais réalise l’alternance à la tête du pays pour ainsi prouver le contraire à ceux qui pense que « si cette situation perdure, c’est parce que le peuple togolais le veut ainsi ».

« L’attitude de Faure, son rapport au pouvoir et son désir de s’éterniser au pouvoir, pendant qu’il prépare un petit-frère ou une petite-sœur, constitue une insulte grave et un affront à la mémoire de ceux qui se sont battus pour l’indépendance de notre pays, aux fonctionnaires, aux paysans, aux étudiants et aux élèves, aux professeurs et enseignants, aux magistrats, aux avocats, aux commerçants et aux transporteurs, aux femmes, aux jeunes, à la chefferie traditionnelle, à la police nationale, à la gendarmerie nationale, à l’armée, une insulte et un affront à notre moi collectif », s’indigne le guerrier de Kparatao.

A en croire M. Atchadam, « Dzitri-Bonsafo », est cette « opération pour laquelle le guerrier et le chasseur sont convertis en pacifistes, elle doit être une réussite totale… Alors sortez tous de partout ».

Pour le leader du PNP, acculé, le pouvoir de Lomé cherche à se décentraliser afin de pouvoir cerner le pays de la base au sommet, des pieds à la tête.
« Sous une dictature, le devoir de tout démocrate est de lutter pour que le pouvoir revienne au peuple spolié. Il est vain à un démocrate de vouloir accéder au pouvoir tant que le peuple ne l’a pas encore. Il serait absurde de demander au peuple de donner ce qu’il n’a pas », a-t-il conseillé.

Aux forces de défense et de sécurité, le président du PNP déclare que « le peuple en lutte attend de vous la neutralité et le professionnalisme qui caractérise toute armée républicaine ».

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire