TOGO : L'IFAD D’ELAVAGNON OUVRE SES PORTES DÉBUT MAI POUR FORMER EN AQUACULTURE


Initiative du chef de l’État, Faure Gnassingbé, le 1e Institut  de Formation en Alternance pour le Développement (IFAD) Aquaculture  d’Elavagnon recrute des élèves pour son ouverture, début mai prochain. L’inscription qui se déroule du 15 au 25 avril, va concerner 100 élèves à former pendant 3 ans, en aquaculture afin qu’ils participent au développement socioéconomique du Togo.

Cette initiative qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND), est une série de dix (10) IFAD à construire dans les cinq (5) prochaines années au Togo, dans les secteurs jugés prioritaires à savoir l’agriculture, la logistique, le bâtiment, les transports et le numérique.

A l’IFAD Aquaculture d’Elavagnon, il s'agira de former des jeunes et des adultes à devenir de vrais professionnels de l’aquaculture, de s’installer à leur propre compte et d’assumer les responsabilités de chef d’entreprise aquaculture.

« La création  des IFAD est née de la volonté du Chef de l’État   de donner les moyens et   des outils à  la jeunesse togolaise de pouvoir accompagner le développement du pays », a expliqué, Noupokou Dammipi, le ministre-conseiller  lors d’une conférence de presse tenue lundi à Lomé.

Selon Noupokou Dammipi, la démarche pédagogique à l’IFAD d’Elavagnon sera basée sur l’approche par compétences qui privilégie la mise en situation professionnelle, l’individualisation de la formation et le développement de l’autonomisation.
     
« Les élèves feront  les  cours et  travailleront   dans la ferme aquacole composée de barrage de  barrage construit  sur 5 à 6 hectares et qui  va alimenter les bassins  (12) et les étangs (6). Une écloserie  est également construite pour  la reproduction ainsi qu’unité de transformation », a-t-il précisé.

A en croire Koutéra  Bataka, ministre de l’agriculture, la mise en service de l’IFAD d’Elavagnon permettra non seulement de former des professionnels en aquaculture mais aussi de contribuer à combler le déficit du Togo, en matière  de produits halieutiques.

Notons que pour s’inscrire, le candidat devra être titulaire du BEPC, être physiquement apte et être motivé. D’amples informations sont sur le www.aed.ifad.tg.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire