FINALE RETOUR COUPE CAF: UNE ISSUE MALHEUREUSE POUR LA RS BERKANE DE FO-DOH LABA


La finale retour de la Coupe CAF s'est jouée dimanche entre le Zamalek du Caire et la RS Berkane au Stade de Borg El Arab à Alexandrie. Ayant pris une petite option en battant (1-0) à l'aller le Zamalek, la RS Berkane s'est fait surprendre au retour dans un stade de plus de 65000 spectateurs acquis à la cause des Chevaliers blancs. Au finish, la RS Berkane perd dans les tirs aux buts et le Zamalek est sacré champion de l'édition 2019 de la Coupe CAF. Il succède ainsi au Raja Casablanca.
            
Tout comme à l'aller, les joueurs Berkanis ont été très offensifs et très virevoltants, surtout en première mi-temps. La première occasion franche est à mettre à leur actif suite à un débordement de l'attaquant togolais Fo-doh Laba sur le côté droit, sert son coéquipier Laachir qui se déchire complètement. En deuxième période, Zamalek met le pied sur l'accélérateur et est logiquement récompensé à la 55ème minute. Suite à une main d'un défenseur Berkani, l'arbitre éthiopien consulte la VAR et siffle penalty, transformé par le défenseur de Zamalek Mahmoud Alla. 1-0 et le Zamalek du Caire refait son retard du match aller.

La pression devient constante mais la RS Berkane plie mais ne rompt pas. 1-0 score final. La séance fatidique des tirs aux buts départage les deux équipes et la plus adroite est celle du Zamalek (5-3) qui n'a du tout pas tremblé. Le Zamalek est le nouveau champion de la Coupe CAF. Après ce sacré inédit, le président du Zamalek Mortada Mansour, limoge l'entraîneur Gross.

Malgré une saison époustouflante avec des statistiques impressionnantes, Fo-doh Laba n'a pas connu le scénario idéal ou voulu de cette finale retour. Bien que battu, le togolais a dans son escarcelle le titre de meilleur buteur de la compétition avec 8 buts.

Des statistiques qui feront bousculer aux portillons des grandes équipes européennes afin que le natif de Klikamé puisse franchir un palier.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire