LOMÉ URBAN RACE: LE GHANÉEN YENTBESIN GRAND VAINQUEUR DE LA 2ÈME ÉDITION


Lancée le 10 avril dernier, la 2ème édition de la compétition réservée aux sports mécaniques s'est tenue dimanche dans la capitale togolaise. Dénommée "Lomé Urban Race", cette compétition, organisée par l'Association Togolaise des Sports Mécaniques (ATSM), a pris en compte 4 catégories à savoir la course Zems, la Gymkhana, la Drag Moto et la Drag Auto. Couru sur  le boulevard du Mono, les pilotes, dans chaque catégorie, ont assuré le spectacle pour le public acquis à leur cause.

Regroupant des pilotes de 4 nationalités à savoir le Bénin, le Ghana, le Nigéria et le Togo, "Lomé Urban Race" a connu, pour le compte de cette année, des pilotes compétitifs rompus à la tâche. Tout comme l'année passée, l'épreuve de la Drag Moto a enregistré l'inscription d'Alexandra Banassou, une pilote féminine.

Selon Martin Goyheneche, président de l'ATSM le bilan est remarquable compte tenu du spectacle et des efforts consentis par les pilotes togolais bien que leurs engins soient moins performants que ceux des étrangers.

"Bilan très satisfaisant, on est vraiment très content. Je pense qu'on a délivré un très beau spectacle pour les jeunes. On a à peu près sécurisé aussi le circuit, on est très content. Nos attentes sont comblées et j'espère que c'est la même chose au niveau des spectateurs et des participants. Le comité d'organisation est très content et satisfait. Les compétiteurs togolais ont été très bons, ils n'ont pas démérité. On a eu un troisième en course d'accélération parce que les étrangers sont venus avec des véhicules très puissants mais en course de gymkhana ils étaient vraiment très habiles et ont montré de très belles démonstrations. Pour la 3éme édition, il y aura encore plus de puissance, encore plus de meilleurs pilotes, encore plus de sécurité", a-t-il déclaré.

Pour Martin Goyheneche, les pilotes qui ont remporté les Drag ont utilisé des véhicules puissants et se réjouit de la sécurité qui a régné tout au long des différentes épreuves malgré les freestyles des pilotes.

"Il y a un 4x4 puissant du Nigeria qui a gagné la course d'accélération, il y a une moto Yamaha R1 Turbo modifié qui a gagné la course de moto. Franchement ce sont des véhicules assez puissants qu'on ne trouve pas facilement dans la sous-région. On est très content que ce sont ces véhicules qui ont gagné. Gymkhana est une épreuve très difficile, il faut maîtriser son volant mais les pilotes nous ont délivré de beaux dérapages contrôlés et c'était vraiment très intéressant. La particularité de cette deuxième édition franchement la première des choses est la sécurité, il y a des milliers de personnes autour, elles sont très excitées, il y a de l'adrénaline et tout le monde est tenté d'avoir la meilleure vue et vouloir franchir la barrière de sécurité. Il va falloir qu'on travaille encore dessus l'année prochaine", a-t-il exprimé.

À l'issue de cette compétition, David Yentbesin du Ghana s'est démarqué en remportant l'épreuve prestigieuse de la Drag Race Auto. Outre le ghanéen, les pilotes Koffi Sogbo du Togo, Joseph du Togo, Krishna  ont été respectivement vainqueurs dans la course Zems, dans la Gymkhana, dans la Drag Moto.

L'objectif de cette compétition est de promouvoir les sports mécaniques au Togo afin de permettre à un public  large de s'y intéresser.
Rendez-vous sûrement en mai 2020 pour la 3ème édition.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire