FAURE GNASSINGBE, GRAND ARTISAN DE LA SÉCURITÉ DANS LA SOUS-RÉGION


Le président de la République togolaise Faure Gnassingbé a pris part ce 5 juin à Londres en Grande Bretagne à la Conférence économique annuelle de "Invest Africa". Il était l'invité d'honneur de cette rencontre au cours de laquelle il a présenté les efforts du Togo pour garantir la sécurité dans la sous-région.

Cette rencontre organisée par  Royal Institute of International Affairs, Chatham House de Londres et qui a connu la  participation de plusieurs personnalités du monde diplomatique et d'affaires a été l’occasion pour Faure Gnassingbé (Photo) d’évoquer la menace terroriste dans la sous-région et l'effort du Togo pour éradiquer le mal.
"Depuis de nombreuses années, l’Afrique de l’Ouest est confrontée à l’occupation de vastes étendues de sa bande sahélienne par des réseaux criminels mêlant au terrorisme, une multitude de trafics allant des êtres humains aux armes, en passant par la drogue et le blanchiment d’argent", a indiqué Faure Gnassingbé.    
L’insécurité est devenue un problème récurrent dans le Sahel. La recrudescence des attaques qui affecte progressivement les États côtiers devient de plus en plus inquiétante. Une situation qui amène Faure Gnassingbé à plaider pour une prise de conscience générale et une réponse concertée et coordonnée à la menace sécuritaire
Bien que le Togo fait des efforts pour éradiquer le mal, il  est nécessaire, d'après Faure Gnassingbé "de maintenir un cadre de coopération avec les partenaires en mettant davantage l’accent sur les relations commerciales et l’investissement dans les secteurs créateurs d’emploi puisque la croissance inclusive et la prospérité partagée sont les meilleurs remparts à la radicalisation et à l’extrémisme violent".
Le n°1 togolais a plaidé à cet effet, à une prise de conscience générale et une réponse concertée et coordonnée à la menace sécuritaire.
Au-delà la de son intervention, le président Faure Gnassingbé s'est entretenu avec Harriet Baldwin, membre du parlement britannique et ministre d’État pour l’Afrique au ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire