Tél:+228 92 42 51 78
latest

12 juin 2019

LA FNGPC-COOP-CA ASSOCIE LES MÉDIAS A SA CAMPAGNE DE 200 000 TONNES DE COTON-GRAINES A L’HORIZON 2022


La Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton (FNGPC-COOP-CA) avec le concours de l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) a formé mardi à Lomé, une quarantaine de journalistes sur la vision stratégique de la FNGPC-COOP-CA à produire 200 000 tonnes de coton-graine par an, avec 95% de qualité premier choix, à l’horizon 2022. Et pour y arriver, les médias sont invités à rendre visible les initiatives de la faitière dans cette dynamique.
 
Il s’agit de former les journalistes pour valoriser non seulement les actions de la faitière, mais aussi mettre en lumière, les efforts des producteurs à la base pour l’atteinte de la vision stratégique qui a pour finalité une production de 200 000 tonnes de coton graine à l’horizon 2022.

En effet, depuis 2009, la filière connait un véritable essor. Ainsi,  la production est passée de 28.000 tonnes de coton-graine en 2009 à 80 000 tonnes en 2012. Et pour le compte de la campagne 2018-2019, il a été produit 137 000 tonnes de coton graine contre 117 000 tonnes la campagne précédente soit une progression de 17%.

Pour atteindre l’objectif des 200 000 tonnes à l’issue de la campagne 2022, la FNGPC-COOP-CA compte s’appuyer sur les médias à travers la production d’articles de presse et la réalisation des émissions (radio-télévision) afin de sensibiliser et mobiliser davantage les producteurs. 

« Une filière cotonnière florissante est gage d’une croissance économique. Les médias étant les relais de l’information partout dans nos régions, nous croyons qu’au sortir de cette rencontre, une nette visibilité sera faite sur la filière et les différents acteurs engagés pour l’atteinte des objectifs fixés à l’horizon 2022 », a déclaré Hodabalo Yosso, président de la FNGPC-COOP-CA.

Selon Aimé Ekpé, président de l’OTM, cet atelier qui a été placé sous le thème : « Production de 200.000 tonnes de coton graine à l’horizon 2022 : rôle des médias », a eu le mérite d’outiller les journalistes sur l’organisation et la gestion des producteurs de coton et de la filière cotonnière.

Thierry AFFANOUKOE
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire