TOGO : LES ÉLÈVES DU COLLÈGE NDA SENSIBILISÉS SUR LES EFFETS DU TABAC


La consommation du tabac, depuis quelques temps, est devenue récurrente dans le milieu éducatif togolais. Conscient de cela, les autorités compétentes ont pris des dispositions majeures pour y remédier. À l'occasion de la 32ème édition de la Journée Mondiale sans Tabac célébrée tous les 31 mai, les élèves du collège Notre Dame des Apôtres (NDA) ont été édifiés vendredi, sur les effets nocifs du tabac par les agents du ministère de la santé et de l'hygiène avec l’appui de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Placée sous le thème: "Le Tabac et la santé pulmonaire", la Journée Mondiale sans Tabac 2019 s'est appesantie sur les effets nocifs et mortels du tabagisme actif et passif.  

Selon le professeur Belo Mofou, chef division surveillance maladie non transmissible au ministère de la santé et de l'hygiène publique, le choix est porté sur les élèves parce qu'ils ont la capacité, en retour de sensibiliser leurs proches sur les inconvénients du tabac.

"La NDA est un portail pour tous les élèves du Togo. Nous sommes venus avec le soutien de l'Organisation Mondiale de la Santé qui est toujours un grand partenaire du ministère de la santé et de l'hygiène publique. Nous sommes ici pour délivrer des messages à nos élèves, à nos enfants qui seront des adultes de demain. L'objectif est de faire en sorte que ces enfants participent à nos côtés à la lutte contre le tabagisme en sensibilisant leurs amis, frères, parents à ce que le tabac ne soit pas un danger pour ces personnes et pour l'environnement. C'est dans le cadre de la Journée Mondiale sans Tabac que le ministère de la santé et de l'hygiène publique par le programme national de lutte anti-tabac intervient aux côtés des chefs d'établissements pour lutter contre le tabac. Ce dernier n'est seulement pas un pourvoyeur de cancer mais aussi un pourvoyeur d'autres maladies notamment les crises cardiaques qui posent un problème maintenant et les accidents vasculaires cérébraux qui touchent les personnes moins âgées", a-t-il laissé entendre.



Pour la sœur Brigitte Ekluboko, directrice du collège NDA, cette sensibilisation aura des impacts sur le comportement de ses élèves.

"C'est une bonne nouvelle pour nous et j'espère que ça fera tâche d'huile et que la plupart en feront bon usage. C'est la première visite de l'OMS dans cet établissement pour la lutte contre le tabac. Nous avons toujours eu de ces activités. Le vendredi dernier, il y avait eu une sensibilisation de ce genre. J'ai eu la grande joie d'apprendre du professeur Belo qui est à notre disposition et qu'à la rentrée, tous ces professeurs puissent venir nous parler d'autres facteurs qui nuisent à la santé. Les professeurs ont parlé également du relais par le bureau des parents d'élèves en leur distribuant des prospectus. Tout ça c'est pour pérenniser ce qu'ils viennent de faire", a-t-elle déclaré.

Lors de cette séance de sensibilisation, l'accent a été beaucoup mis sur les effets négatifs du tabac sur les parties respiratoires de l'être humain. Entre autres des maladies comme le cancer de poumons, les crises cardiaques subites.

John ATTISSO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire