Tél:+228 92 42 51 78
latest

22 juin 2019

TOGO : LES RAISONS DU LICENCIEMENT DES 9 AGENTS DE NSIA ASSURANCES CONNUES


Jugé abusif par le Syndicat des employés et cadres de banques, des établissements financiers et des assurances du Togo (SYNBANK), le conseil d’administration de NSIA Assurances s’est expliqué vendredi sur le licenciement de ses 9 agents, qui selon lui, est intervenu dans « le strict respect du code du travail et de la convention collective en vigueur » au Togo. Concernant le défaut de permis de travailler au Togo pour ses deux directeurs généraux  ivoiriens, NSIA parle d’accusation fallacieuse.
 
Selon Béné Boèvi Lawson, président du conseil d’administration de NSIA Assurances Togo, le licenciement des 9 agents fait partie des mesures de restructuration du groupe comportant un plan social initié dans « le strict respect du Code du travail et de la convention collective en vigueur ».

« La restructuration en cours à NSIA Assurances devrait lui permettre de retrouver rapidement sa rentabilité technique, pour plus d’efficacité dans ses offres de produits et ses prestations », a-t-il fait savoir.

A en croire les responsables de la compagnie, une première réunion d’information avec le personnel a eu lieu, le 19 octobre 2018 sur le plan social du groupe, une autre réunion d’information des délégués du personnel, le 23 octobre 2018 et une dernière, le 25 octobre 2018,  avec l’inspecteur du travail qui a ensuite reçu un courrier d’information le lendemain.

De même, le 16 novembre 2018, NSIA dit avoir adressé un courrier aux délégués du personnel en vue de recueillir leurs avis et suggestions sur le projet de licenciement envisagé. La société note que les délégués ont rejeté le projet sans pour autant proposer une alternative dans le délai légal de 3 mois.

« C’est alors que nous avons saisi l’inspection du travail le 15 mars 2019 avec les documents nécessaires : les PV des différentes rencontres avec les délégués, le motif du licenciement, les postes à supprimer. Le 29 mai 2019, nous avons mis en œuvre le licenciement, largement après le délai légal de 21 jours dont disposait l’inspection du travail pour émettre son avis », a expliqué Béné Boèvi Lawson, président du conseil d’administration de NSIA Assurances Togo.

Pour le conseil d’administration, l’accusation du SYNBANK selon laquelle les deux directeurs généraux ivoiriens des filiales NSIA au Togo exercent dans l’illégalité est infondée.

« Les directeurs généraux des filiales NSIA au Togo exercent donc en toute légalité et travaillent en parfaite harmonie avec la tutelle et la profession. Leurs actes revêtent toute l’autorité que leur confèrent les dispositions de l’Acte Uniforme relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d’intérêt économique de l’OHADA. Ils disposent également du visa de travail exigé par la réglementation locale pour le personnel de nationalité étrangère », a précisé le conseil d’administration.

Notons que le groupe NSIA est présent dans une douzaine de pays et travaille avec une politique efficace de mobilité de son personnel dirigeant, sans distinction de nationalité.

 Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire