TOGO : POURQUOI LA COUR SUPRÊME A REJETÉ LA CANDIDATURE DE BODJONA ?


La plainte déposée contre Pascal Bodjona pour usage de faux dans l'affaire "Ensemble le Togo" a-t-il eu finalement d'effet? C'est la question que l'on se pose à la suite de la publication de la liste définitive des candidats aux élections communales du 30 juin sur laquelle ne figure pas la liste de l'ex-bras droit de Faure Gnassingbé.

Ce mercredi tard dans la nuit, la Cour suprême a rendu publique la liste définitive des candidats aux prochaines élections locales. Sur cette liste ne figure pas celle d’"Ensemble, pour le Togo" de Pascal Bodjona (Photo). Sa liste a été rejetée par la Cour suprême pour défaut de nomination.

Que s'est-il passé entre temps? La question mérite d'être posée. En effet, à la veillée de la publication de la liste définitive, Pascal Bodjona était sorti tête haute dans l'affaire qui l'opposait à Betty Chausson qui l'accusait d'usage de faux (cette dernière nie d'ailleurs d'avoir porté plainte). 

Suite à ce verdict, beaucoup s'attendaient à la validation de la candidature de l'homme surnommé "ministre grand format". Mais c'est sans compter sur les juges de la Cour suprême qui évoquent comme motif de rejet de sa liste, "défaut de dénomination ".

Ce motif évoqué par la Cour suprême est difficile à comprendre étant donné que le "droit a été dit" et que Pascal Bodjona a eu raison suite à la plainte "imaginaire" déposée contre lui. 

Pourquoi sa candidature est rejetée ? C'est question que tous se posent. A la lumière des commentaires, le rejet de la liste de candidature de Pascal Bodjona viserait à l’écarter davantage de la politique togolaise.

Esaïe EDOH

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire