UNE DÉLÉGATION TOGOLAISE ÉTAIT A BEIJING POUR LE SUIVI DES DÉCISIONS DU FOCAC 2018

Du 03 au 04 septembre 2018, s'était tenu à Pékin en Chine le 7e Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCAC). Le Togo avait  pris part à cette rencontre et avait bénéficié des promesses de financement de ses projets. Pour s'assurer de la tenue de ses promesses, le gouvernement togolais a mis en place un Comité de suivi qui a séjourné les 24 et 25 juin en Chine.

Conduit par  Patrick Tévi Benissan, secrétaire général de la présidence de la République et constitué du directeur de Togo Invest, du secrétaire général du ministère du plan et bien d'autres acteurs clés du suivi de l’exécution du Plan National de Développement (PND), le Comité a participé durant deux jours à la réunion des coordinateurs de la mise en œuvre des actions de suivi du Forum sur la Coopération Sino-Africaine.

Au cours de cette rencontre, il a été question de faire le point des intentions affichées par Pékin en 2018 en lien avec les projets viables à être soutenus, les prêts possibles d'être accordés et même l'allègement éventuel de la dette dont celle africaine détenue par la Chine à hauteur de 14%. Une étape charnière dans l'effectivité de l'ambition de la Chine envers les pays africains et surtout le Togo dont la coopération est vieille de 47 ans. Cette réunion est la preuve non seulement de l'engagement de l'Empire du Milieu mais aussi de la pertinence de la proposition du Togo lors de ce forum. Surtout que déjà lors du FOCACA 2015, la Chine avait fait une promesse d'investissement sans la tenir.

Au cours des échanges, la délégation togolaise s'est montrée précise sur ses attentes par rapport aux promesses faites par la Chine.

Des échanges, il est ressorti que des travaux se font avec des partenaires chinois et ne tarderont pas à livrer leurs résultats. 

"Nous voudrions réitérer le souhait exprimé par le Togo pour que le plan d'actions du FOCAC soit doté d'un cadre de résultats afin de renforcer l'évaluation de la performance dans le suivi de sa mise en œuvre", a insisté Patrick Tévi Benissan, chef de la délégation togolaise. 

Le Togo a également réitéré au cours de l'assise, son ambition "d'être un acteur clé dans l'ancrage de l'initiative "One Belt One Road" sur la côte ouest africaine. 

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire