AFFAIRE NSIA-TOGO : LES DG N’ONT APPLIQUÉ QUE LES DÉCISIONS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION


Des licenciements  dans des sociétés étrangères installées au Togo, on en connaît régulièrement dans le pays. Seulement, le tollé créé par celui des 9 employés de NSIA Assurances mérite une immersion dans l’affaire pour mieux cerner les contours de ce licenciement voulu et décidé par le Conseil d’Administration de NSIA Assurances au Togo, présidé par Béné Boèvi Lawson (Photo). S’agit-il d’un licenciement abusif ? Les deux directeurs généraux exercent-ils dans l’illégalité ? Ces inquiétudes qui sont pourtant légitimes n’ont pas leur raison d’être, pour le groupe NSIA présent au Togo depuis 2005 et qui a récemment renforcé sa présence avec l’ouverture de la banque.

Contrairement aux arguments soutenus par le Syndicat des employés et cadres de banques, des établissements financiers et des assurances du Togo (SYNBANK) et le Syndicat national des employés et cadres des compagnies d'assurances du Togo (SYNASSUR-TOGO) pour motiver la grève du 25 juin dernier, le licenciement des 9 employés de NSIA Assurances est l’une des mesures de restructuration comportant un plan social initié dans le strict respect du code du travail et de la convention collective en vigueur au Togo.

Dans cette affaire où, le gouvernement togolais invite à privilégier le dialogue et la concertation pour  la résolution, il est à noter que les deux directeurs généraux, dont on veut se payer les têtes, n’ont mis qu’en application les décisions prises par le Conseil d’administration.

En effet, NSIA Assurances dont le personnel salarié est composé à 100% de Togolais traverse aujourd’hui, une situation connue et qui impose une restructuration pour éviter la fermeture. Et ses dirigeants travaillent au développement de la société, à la sauvegarde des emplois et à la contribution à la croissance économique du Togo.

« La recapitalisation de la filiale de 1,5 milliards F CFA pour porter le capital au minimum réglementaire de 3 milliards F CFA dans la filiale du Togo en vue de répondre aux exigences de la règlementation des assurances. Ces opérations ainsi que certains enjeux économiques de profitabilité et de survie ont conduit à une restructuration de NSIA Assurances au Togo. Au nombre des mesures adoptées, un plan social a été initié dans le strict respect de la règlementation en vigueur avec les droits légaux qui ont été payés et des mesures d’accompagnement non obligatoire accordés  », a communiqué NSIA Assurances.

Présent  dans une douzaine de pays, le Groupe NSIA est une multinationale panafricaine présente dans 12 pays du continent. Avec une politique  efficace de mobilité de son personnel dirigeant, sans distinction de nationalité, la conformité et la bonne gouvernance qui constituent une préoccupation permanente du groupe, NSIA veille toujours  au strict respect aussi bien des lois et règlements nationaux que la réglementation supranationale.

Sa politique de mobilité accompagne sa stratégie de développement panafricain avec des objectifs à savoir la promotion de la culture du Groupe et la familiarisation des managers à la dimension panafricaine du Groupe NSIA, la mobilisation au bon endroit et au bon moment des compétences dont l’entreprise a besoin, quelles que soient leurs origines géographiques.

Ainsi la mobilité internationale accompagne le développement international du Groupe en mettant des compétences présentes dans un pays à la disposition d’autres pays qui peuvent en avoir besoin. D’où la présence de Chantal Bosso et Constant Yao Djeket, respectivement directeur général de NSIA Vie et NSIA IARDT au Togo. Et ces deux directeurs généraux disposent du visa de travail exigé par la réglementation locale pour le personnel de nationalité étrangère.

« L’affaire du Groupe NSIA est donc une affaire des Africains et non celle d’un pays contre un autre, ni du Togo contre la Côte d’Ivoire. C’est une multinationale qui fonctionne avec des actionnaires locaux. Conformément à sa politique de mobilité, les Directeurs généraux peuvent ne pas être des nationaux. Ils mettent en application les décisions prises par le Conseil d’administration. C’est le cas au Togo où le Directeur général mettait en application la décision de licenciement de 9 employés de NSIA Assurances, prise par Conseil d’administration. La restructuration en cours à NSIA Assurances devrait donc lui permettre de retrouver rapidement sa rentabilité technique, pour plus d’efficacité dans ses offres de produits et prestations », a expliqué le Groupe.

Créé depuis 1995 par l’ivoirien, Jean Kacou Diagou et une poignée de parents et d’amis,  le Groupe Nouvelle Société Internationale d’Assurance (NSIA) dispose aujourd’hui d’un important réseau Assurances en Afrique de l’Ouest et Centrale, et de cinq (5) Banques en Afrique de l’Ouest. Au Togo, le Groupe NSIA reste un acteur important du secteur financier et demeure une entreprise citoyenne participant activement aux efforts de développement économique et social du pays.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

1 commentaires: