Tél:+228 92 42 51 78
latest

15 juil. 2019

CONTRE LES BRAQUAGES A DESSEIN "TERRORISTE", LES SENTINELLES DU PEUPLE APPELLENT LES POPULATIONS A S’ORGANISER


Lomé, la capitale togolaise et ses environs vivent depuis quelques mois des opérations répétées de braquages à main armée faisant des victimes et emportant d’importantes sommes d’argent. Une situation qui sème de la psychose dans l’opinion nationale. Les Sentinelles du Peuple, conscients du danger que ces braquages représentent pour la tranquillité  des citoyens et l’économie du pays, ont saisi le ministre de la sécurité et de la protection civile par courrier en date du 11 juillet 2019. Ils informent le ministre de la sécurité des dispositifs de veille citoyenne qu’ils ont mis en place pour la sécurité dans les quartiers, et  invitent « les forces de l'ordre et de sécurité à doubler d'efforts et renforcer davantage leurs dispositifs sécuritaire en vue de prévenir les citoyens et arrêter ces criminels qui violent la paix et la tranquillité de nos populations ».

Pour les Sentinelles du Peuple, la sécurité étant l’affaire de tous et de chacun, leur regroupement de veille citoyenne s’organise avec des  responsables locaux et les résidents des quartiers de Lomé pour la veille sécuritaire.

Il s’agit des dispositifs de prévention citoyenne et d’actions pour veiller à la sécurité dans les quartiers et devant les institutions financières de la capitale, précise le courrier. 
  
D’après les explications, la stratégie consiste à faire des résidents, des référents pour les forces de sécurité (gendarmerie, police) qui veillent sur leurs quartiers et peuvent signaler des mouvements suspects ou des comportements douteux. Une initiative soutenue par des opérateurs économiques du Togo. 

Derrière ces braquages répétés, les Sentinelles du Peuple et ces opérateurs économiques lisent une tentative de sabotage de l’économie togolaise.  Ils interpellent avec vigueur le gouvernement a vite agir pour mettre fin à ce phénomène d’insécurité qui pourrait compromettre la réalisation du Plan National de Développement (PND) en faisant fuir les investisseurs craignant pour leurs vies et leurs fonds d’entreprise. 

« Il faut une collaboration citoyenne et collective pour booster le mal hors de notre territoire. Mais déjà, on note une manipulation de l’opinion sur fond politique, en lisant des acteurs politiques de l’opposition sur les réseaux sociaux », s’indigne Dr. Bamazé Toubib, secrétaire général des Sentinelles du Peuple.

Il dénonce les propos d’un certain Classio Koutoglo (activiste de l’opposition aux USA) qui s’en réjouit : « Faure Gnassingbe, Felix Kadanga, Yark Dahemame et Massina Yotrofei sont défiés par les braqueurs au Togo. Peuple, sortez de vos quartiers respectifs pour demander la démission des ministres de la défense, de la sécurité et les patrons de la gendarmerie et policière».

En analysant ces propos et la récente déclaration de Tikpi Atchadam appelant à une grande action révolutionnaire pour empêcher la candidature de Faure Gnassingbé en 2020, les Sentinelles du Peuple s’inquiètent d’une situation qui pourrait créer une panique au sein des populations. 

Ils demandent aux populations des villes du Togo de mieux s'organiser en ayant un sifflet et une fronde à billes métalliques pour faire face à tout groupe de braqueurs et en tout lieu. 

« Et nous demandons aux ministres de la sécurité, et de la défense de sensibiliser les forces de sécurité et de défense à répondre dans les meilleurs délais aux appels ou sollicitations des populations surtout en détresse», plaide Dr. Bamaze Toubib.

La Rédaction
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire