RAZAK BOUKARI ET LES BLESSURES, UNE LONGUE HISTOIRE D'AMOUR

Razak Boukari
Décidément Razak Boukari, l'international togolais, de manière involontaire, s'est progressivement inscrit sur la longue liste de joueurs doués qui n'ont jamais réussi à exprimer librement leur talent, la faute à d'incessants pépins physiques.

Tout juste rétabli d'une ancienne blessure, l'ailier togolais n'a pas mis assez de temps pour reprendre le chemin de l'infirmerie : « Suite à une IRM, il a été diagnostiqué une rupture des ligaments croisés qui nécessite une intervention chirurgicale dans de brefs délais. J'ai pris la décision de suivre cet avis médical afin de partir en rééducation au plus vite pour retrouver la compétition dans de meilleures conditions. Je souhaite au staff et à mes coéquipiers le meilleur pour ce début de saison » a déclaré Razak Boukari, sur le site officiel du club, LB Châteauroux.

La blessure de trop

C'est devenu une habitude pour Abdoulrazak Boukari Fafadji, qui continue par manquer aux grands rendez-vous sportifs que ce soit en équipe nationale togolaise ou dans la majorité des clubs dans lesquels il est passé (LB Châteauroux, RC Lens, Stade Rennais, Wolverhampton, Sochaux-Montbéliard...).

Au Togo, les supporters ont toujours placé leur espoir en Razak qui n'a jamais réussi à le mériter.

Si le talent de Boukari (âgé maintenant de 32 ans) n'est pas à remettre en cause, ses prestations (en dent de scie) dues à d'éternelles blessures, ont estompé progressivement son talent. Naturellement, on se demande s'il ne serait pas mieux d'envisager la retraite ?

Augustin Akey
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire