TOGO : DES PARLEMENTAIRES SE FAMILIARISENT AVEC LE DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE


La Banque  Mondiale (BM) et l’Union Européenne (UE) à travers le  Projet d’Appui à la Gouvernance Économique (PAGE) ont initié  jeudi à Lomé, un atelier de formation sur le Débat d'Orientation Budgétaire (DOB) à l'endroit des élus du peuple. Il s'agit à travers cette initiative d'amener les membres de la Commission des finances à mieux diriger les débats en vue de l'adoption des  projets de loi de finances notamment celle de l'exercice 2020 en se conformant  au nouveau cadre harmonisé des finances publiques, au sein des États membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA)

Le débat d’orientation budgétaire  selon les experts est un instrument crucial pour la bonne mise en œuvre  des programmes de développement.  A ce titre, il constitue une  innovation qui  contribue à la transparence dans l'utilisation et la responsabilité des finances de l’État conformément au Plan National de Développement (PND). 

Pour la présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Tsègan,  le "Débats d'Orientation Budgétaire mérite d’être considéré  comme  un moyen de renforcement de la démocratie participative et un cadre  privilégié de  concertation  entre le gouvernement et le parlement sur les priorités nationales  et les évolutions de la situation financière de l’État en amont du vote du projet de  loi de finances initial".

En effet, l’une des directives les plus importantes de l’UEMOA relative aux lois de finances auxquelles le Togo a souscrit en juin 2014 consacre des innovations pour une meilleure orientation budgétaire. Cette directive recommande une approche programmatique pluriannuelle par l’introduction des outils de la Gestion Axée sur les Résultats (GAR), puis le DOB préalablement à l’élaboration du projet de loi de finances.

Selon Vincent Vire, représentant de l’Union Européenne, l’UE accompagne cette formation  pour renforcer les capacités des parlementaires dans le domaine des DOB.

"L’Union Européenne est vraiment très heureuse d’avoir accompagné ce processus  de Débat d’Orientation Budgétaire, cela fait plusieurs années que nous soutenons ce processus. Si le DOB se tenait, nous décaisserons en fin d’année pour le Togo, 330 millions de francs CFA. C’est une petite goute dans le budget national mais qui à notre avis va contribuer à la réalisation du Plan national de développement", a-t-il relevé.

A en croire Yawa Hagué, la représentante de la Banque Mondiale au Togo, cette formation est une opportunité de prendre "connaissance  du nouveau paradigme de la gestion  axée sur les résultats et son implication en termes  de renforcement de la  redevabilité et  de la transparence dans la  gestion des finances publiques au Togo".

Cet atelier, a été essentiellement organisé à l'intention des élus du peuple, membre de la commission des finances.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire