Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 juil. 2019

TOGO : L’APÔTRE ELIJAH AYER COURAGE S’EXPLIQUE SUR SES ACCOUTREMENTS


Alors que l’Église Internationale de l’Action du Saint-Esprit s’active à fêter ses 20 ans au Togo, l’apôtre Elijah Ayer Courage, le fondateur de ladite église a rencontré samedi à Dabaracondji à Lomé, les professionnels des médias pour s’expliquer sur son appel et le pourquoi de ses accoutrements.

Face à la presse, ce natif du village Peki Agbate (Ghana)  est revenu sur ses photos qui ont circulé entre temps sur les réseaux sociaux, son enfance difficile parce que rejeté et son appel de Dieu.

Souvent habillé en chaussures de femme, l’apôtre Elijah Ayer Courage (Photo) s’est défendu de ses choix vestimentaires en lien avec sa mission.

« Je ne porte pas des habits de femme comme des gens l’ont dit sur les réseaux sociaux. Mais je porte toutes sortes de chaussures. Et ces chaussures de femme, quand je les porte, c’est pour une mission. Quand je porte les chaussures d’homme, je ressens des malaises. C’est en ce temps que Dieu m’a dit que si tu ne peux pas porter les chaussures dont je te parle, tu ne pourras pas remplir la mission pour laquelle je t’ai choisi. Et depuis que je porte des chaussures féminines, je suis à l’aise. Quand je monte sur ces chaussures, j’accomplis mon œuvre », a-t-il expliqué.

A l’en croire, les gens ne devraient pas se focaliser sur son accoutrement mais sur la vie qu’il mène et surtout sur sa mission.

« Quand j’étais enfant, j’ai eu beaucoup de problèmes. Je n’arrivais pas à me nourrir et j’ai eu tous les problèmes d’habillement. Quand j’ai reçu l’appel, j’avais un pantalon et un boubou communément appelé Djaba. Le seul dessous que je portais était féminin », a-t-il lancé.

Par ailleurs l’apôtre Elijah Ayer Courage invite ses détracteurs à lire le livre « Qui est l’apôtre Elijah Ayer Courage ?» pour mieux le connaitre.

« Si vous voulez connaître ma vie, vous devrez acheter le livre que je vais bientôt sortir. Il parle abondamment de ma vie et de la mission que j’ai reçu », a-t-il conclu.

La Rédaction
« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire