Tél:+228 92 42 51 78
latest

19 juil. 2019

TOGO : LE HCTE EST APOLITIQUE, INSCRIVEZ-VOUS !


Face à des affirmations biaisées et erronées de certains regroupements de la diaspora togolaise sur la mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), le ministère des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur réagit et rassure que le HCTE sera un organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif. Aussi garantit-il, que le HCTE ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, philosophique ou politique.

En effet, les inscriptions pour l’élection des 77 délégués du bureau du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) qui ont commencé depuis le 15 juillet dernier et ce jusqu’au 15 août prochain, s’inscrivent dans la vision du gouvernement, celle d’œuvrer au renforcement de la politique du gouvernement à l’endroit de la diaspora togolaise.

Dans un communiqué, le ministère des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur du Prof Robert Dussey dénonce la campagne d’intoxication ourdie contre le projet de création du HCTE et rétablit la vérité sur la mise en place du HCTE qui vise l’amélioration de la communication et des relations entre le gouvernement et la diaspora.

« Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur sera un organe consultatif de statut associatif, non partisan, non discriminatoire et à but non lucratif. Il ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, philosophique ou politique. En outre, le projet du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur vise, entre autres, à rassembler tous les ressortissants togolais résidant à l’étranger sans distinction d’origine régionale, ethnique, religieuse, sociale, de sexe et de profession ou d’opinion ; à promouvoir partout la défense de leurs droits et intérêts ; à favoriser et à valoriser la contribution des Togolais de l’extérieur dans tous les aspects du développement économique, environnemental, social et culturel ; à assurer la participation active de la diaspora aux affaires publiques du Togo et à apporter les secours nécessaires aux Togolais de l’extérieur en situation difficile », a rappelé le ministère.



Pour le cabinet du Prof Dussey, les membres de la Commission Électorale Indépendante du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (CEI-HCTE) étant identifiés par appel à candidature daté du 08 juillet 2019, conduisent le processus en toute indépendance et il n’est nullement question d’utiliser les données personnelles des Togolais de l’extérieur à des fins quelconques. Plutôt, les procédures prévues dans le processus électoral du HCTE visent à s’assurer de la nationalité togolaise des électeurs et des candidats aux postes de Délégués Pays du HCTE.

Lancé le 2 juillet dernier à Lomé, la mise en place du HCTE est en réalité, l’une des recommandations phares ayant sanctionné les grandes assises de la diaspora togolaise tenues en 2014 à Paris, Montréal et Lomé. Et sa mise en œuvre, relève de la volonté du gouvernement à assurer la participation active de la diaspora aux affaires publiques du Togo.

« De surcroit, le ministère voudrait souligner que dans plusieurs pays ouest africains, le Haut Conseil de la diaspora servant d’interface entre le gouvernement et la diaspora, est une institution dont la mise en place est souvent impulsée par les pouvoirs publics », explique le ministère.

Par ailleurs, le ministère « encourage tous les Togolais(e)s de l’extérieur, animés de l’amour pour leur patrie, de se démarquer de toutes actions d’intoxication et de désinformation sur la mise en place du HCTE ». Il rassure, qu’il reste ouvert à toutes contributions et suggestions et en appelle au patriotisme des Togolais(e)s de l’extérieur, à participer activement au processus de l’élection des Délégués Pays du HCTE, enclenché depuis le 15 juillet 2019.

La Rédaction
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire