Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 août 2019

ARIMIYAO TCHAGNAO PLAIDE POUR UNE MAISON DE LA PRESSE PLUS AGRANDIE ET PERFORMANTE AU TOGO

Arimiyao Tchagnao

Le Togo, malgré les efforts entrepris par les différents acteurs, demeure un pays où la presse souffre. Bien qu’elle est le quatrième pouvoir. Conditions de travail exécrables, situations contractuelles dérisoires pour les journalistes, intimidations judiciaires, liberté d'expression menacée, partialité et appartenance des médias aux partis politiques, la liste est non exhaustive, mais elle caractérise la presse togolaise et constitue un handicap  qui taillade ce métier qui se veut noble et  passionnant. Une réalité scabreuse à laquelle s'est plié Arimiyao Tchagnao, président du CONAPP, qui a récemment plaidé pour la création d'une Maison de la Presse véritablement digne de ce nom, pour l’émergence du journalisme au Togo.
           
Reçu lundi dernier dans l'émission "Club de la presse" sur Kanal Fm, le président du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) s'est désolé de l'état moribond dans lequel baigne la presse togolaise.

Pour Arimiyao Tchagnao, le Togo doit nécessairement se doter d'une Maison de la Presse d'une grande capacité d'accueil, laquelle peut, entre autres, offrir un cadre professionnel adéquat aux journalistes togolais. 

Cette intervention qui, visiblement, a l'allure d'une doléance vis-à-vis des autorités en charge du secteur et des gouvernants du pays, ne surprend guère quand on s'aperçoit de l'évidence selon laquelle l'unique Maison de la Presse dont dispose le Togo ne répond véritablement pas aux normes professionnelles requises. 

Tino A.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire