Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 août 2019

DÉCÈS DE JAMES KOUNAKEY : CHÉRI ADJOGBLÉ REGRETTE LE DÉPART DE SON "MENTOR"


James Kounakey, journaliste sportif de Kanal FM a rendu l'âme dans la nuit de mercredi à jeudi au CHU Sylvanus Olympio, où il était hospitalisé depuis quelques semaines. Alors que les hommages des confrères et amis s'enchaînent, l'un d'entre eux est totalement abattu. Chéri Adjogblé, journaliste sportif de Télésports, fut l'un de ses  élèves. Jeudi matin, il avoue avoir « perdu son mentor dans le journalisme sportif » à gapola.

Nous avons posé la question au prime abord à Grégoire Attignon, journaliste sportif de Radio Sport FM à Lomé. Lui, se rappelle d'un confrère « calme et sobre », et initiateur du tournoi de Devego du district n°9.

Le second, est son "fils". Chéri Adjogblé, aujourd'hui journaliste présentateur-animateur  à Télésports, a été un pur produit de l'illustre, James Kounakey.

« J'ai connu le monsieur au début de mon stage à Kanal FM en 2008. Il ne lui a pas fallu assez de temps avant de déceler en moi mon penchant pour le journalisme sportif. Il n'hésita donc pas à me recueillir sous ses ailes. Alors que les stagiaires devraient faire des mois avant de se voir ouvrir le micro, en deux semaines James a fait de moi un homme d'antenne. Ce fut le début d'une longue collaboration », a-t-il confié.

Selon Chéri Adjogblé, James Kounakey, est un homme ouvert et très appliqué dans son travail.

« Je découvre donc au fil du temps un homme au cœur débonnaire assoiffé d'amour pour son prochain. Rigoureux et appliqué dans le travail, il n'hésite pas quand il s'agit des remontrances instructives. Guide, il t'explique la situation et te demande de faire ton analyse personnelle quand il est question des prises de position dans les dossiers brûlants de notre sport. James, c'est un adepte du travail bien fait, un passionné du journalisme et de la musique. Très attaché à la tradition, il est soucieux du développement du sport togolais dans les secteurs ruraux », a-t-il révélé. 

Il n'a pas oublié de souligner la confiance que son mentor lui a faite lorsqu'il devrait  voler sous ses propres ailes.

« Après quelques années de collaboration, James et moi sommes devenus des frères et c'est là je découvre à nouveau un homme ouvert, qui a le sens du partage et avide de l'évolution de son prochain. Très rigolo, tel il s'enflamme, tel il se calme. Des conseils, il sait en prodiguer au bon moment et de la bonne manière. Ainsi, quand l'opportunité m'a été donné de voler de mes propres ailes, il est le premier à croire en mes capacités et à m'encourager à aller de l'avant. Bref, James m'a ouvert le micro, m'a formé. Il m'a tracé la voie du journalisme, il m'a guidé pendant plusieurs années avant de me laisser voler de mes propres ailes »,  a-t-il déclaré.

Pour lui, la mort de Kounakey est une perte pour la presse sportive togolaise.

« Je viens de perdre mon mentor dans le journalisme. Merci pour tout James  Mikplomdo Kounakey. Le seigneur t'accueille dans sa demeure », a-t-il tristement conclu.

Pour la grande famille des journalistes sportifs togolais, c'est une grosse perte. Comme son petit nom "Mikplomdo" en Ewé (Suivez-moi en français), l'indique, que ses œuvres l'accompagnent et que son âme repose en paix.

Aimé ATTI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire