Tél:+228 92 42 51 78
latest

16 août 2019

FUCCEC-TOGO ÉCLABOUSSÉE PAR UNE AFFAIRE DE 400 MILLIONS


Ce n’est plus le grand amour entre  FUCCEC-Togo et COOPEC Solidarité. Les deux institutions de microfinance au Togo sont en froid depuis quelques semaines pour une affaire de plus de  400 millions de francs qui risque de pousser des tentacules géantes si la solution n’intervient pas à temps. Le dossier est pendant à la justice déjà avec des rebondissements et beaucoup de faits accablent FUCCEC-Togo. 

Selon les informations,  les dirigeants de FUCCEC,  le réseau auquel appartient la COOPEC Solidarité ont opéré un détournement de plus de 400 Millions de francs CFA au détriment de la COOPEC Solidarité dans une opération de fusion absorption d’une société d’assurance qu’ils ont créés.

La COOPEC Solidarité qui est mandant dans ledit processus a demandé des comptes aux dirigeants de la FUCEC en sa qualité de mandant. L’affaire a fait l’objet d’une procédure judiciaire.

Saisie,  la justice togolaise a rendu des décisions notifiant que les mandataires de la FUCEC ne doivent pas rendre  des comptes à ceux qui les ont mandatés. La  COOPEC Solidarité a fait appel de cette décision qu’elle qualifie d’inique.

De l’autre côté,  les dirigeants de la FUCEC ont décidé d’engager des procédures pour contrecarrer  la COOPEC Solidarité avec ses organes dirigeants.

La première étape a été pour eux de changer le conseil d’administration et de l’inonder des gens qui vont leur servir d’instrument pour noyer les détournements et mettre la COOPEC Solidarité à sa botte pour faire tout disparaître.

C’est ainsi que lors de l’Assemblée générale du 1er juin 2019, ils ont changé le président du Conseil d’Administration de COOPEC Solidarité et fait mettre en place un certain Koffi Gabriel  Legba-Mony  qui est leur obligé et leur homme de main. Celui-ci est un véritable godillot au service de  Kokoumey Fedy  (Directeur Général de FUCEC)  et  Essossimanadada Dadanema  (qui est le président du Conseil d’administration de FUCEC).

Une fois qu’il s’est installé, M. Legba-Mony a fait est de mettre fin au contrat de l’avocat qui est en charge du dossier du détournement de plus de 400 millions FCFA au préjudice de la COOPEC Solidarité et qui fait tout pour obtenir que les dirigeants de FUCEC rendent compte de la gestion de ces fonds  détournés.

L’autre stratégie du nouveau responsable et de ses mentors est de modifier les textes de la COOPEC solidarité et d’en faire une simple branche de FUCEC en lui enlevant toute autonomie et en l’empêchant ainsi de prendre toute initiative qui peut permettre de mettre à nu les malversations et autres actes graves commis par les dirigeants de FUCEC au niveau de la COOPEC Solidarité.

M. Dadanema  vient d’envoyer en date du 13 août 2019 une lettre à monsieur Legba-Mony pour lui proposer la stratégie qui permettra à FUCEC d’avaler COOPEC Solidarité.

Il est donc nécessaire que les membres de COOPEC Solidarité que nous sommes se mobilisent pour faire échec à cette vaste manœuvre de détournement et de dissimulation des fraudes par le biais d’un engloutissement de Coopec Solidarité par la FUCEC-Togo.

D’autres éléments du dossier sont aussi inquiétants que la main basse de la COOPEC Solidarité sur les fonds de la COOPEC solidarité qui est obligée de placer l’argent de ses membres chez FUCEC à des taux très faibles, argent que la FUCEC place à des taux très élevés chez les banques de la place pour empocher le surplus alors même que la COOPEC solidarité pourrait placer directement ces fonds et engranger ces bénéfices pour le compte de ses coopérateurs.

On ajoutera aussi le fait par exemple que la FUCEC cherche à empêcher la COOPEC Solidarité de construire son propre immeuble pour continuer de lui payer des loyers mirobolants. De même, les dirigeants de la FUCEC pensent que si la COOPEC Solidarité doit construire un immeuble, c’est elle qui doit donner le marché à des gens qu’elle décide et ce de gré à gré en vue d’empocher des commissions.

Il y a tout un tas de dossier.


La Rédaction
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire