Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 août 2019

HCTE : NAGOU BAUDOIN FONDE SA CAMPAGNE SUR UNE START-UP DE COVOITURAGE


La campagne électorale pour les postes de délégués au Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) se poursuit et bat visiblement son plein. Emboitant le pas aux autres postulants, Nagou Danmom Baudoin, résidant en France, veut convaincre ses électeurs grâce à une start-up originale, à la pointe de la technologie.

Le Togolais Nagou Baudoin est auteur d’une start-up de covoiturage qui grâce au tchat intégré dans les applications des conducteurs et passagers, permettra de communiquer de manière conviviale.

« Ce projet, je l’ai eu dès mon arrivée en France parce que j’ai remarqué qu’il n’existait pas de système de covoiturage permettant aux particuliers possédant leur voiture personnelle de proposer des sièges à des personnes sur des trajets. C’est un secteur assez particulier parce que ce n’est pas comme des taxis », a-t-il exprimé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Candidat au poste de Délégué Pays pour la diaspora togolaise, section France, M. Nagou Danmom pense que « le marché de "Nagoucar Driver" est mondial. Que vous soyez en France ou que vous soyez en Afrique, vous pourrez préserver un trajet en Amérique ou en Asie. Mais notre cible principale, c’est l’Afrique où de telles applications n’existent pas encore ».
 
Pour ces amis, proches et collaborateurs, c’est une initiative à encourager et à vulgariser.

« C’est un projet ambitieux qui nécessite beaucoup d’encouragement. C’est innovant notamment pour les pays africains qui ne connaissent pas ce type de concept. Pourtant, il y a un besoin énorme en terme de transport en Afrique. Je pense que cette initiative viendra combler un déficit au niveau du transport. Il faut se féliciter parce que c’est un jeune africain qui a pensé, à partir des vécus européens, à transformer et à adapter ce concept à notre continent »,  soutiennent-ils.

A en croire l'un de ses proches, « Baudoin est un garçon courageux et travailleur. J’ai eu à travailler pendant un an avec lui. Notre collaboration a été réussie, nous avons travaillé ensemble sur un projet qui est arrivé à terme et qui a suscité des encouragements ».
 
Si « pour le moment, l’application est utilisable gratuitement », Nagou Danmom Baudoin assure que « dans le futur, des partenariats avec des opérateurs seront noués pour permettre aux conducteurs et aux passagers africains de faire des transactions monétaires ».

Tino A.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire