Tél:+228 92 42 51 78
latest

13 août 2019

LE CNJ EN QUÊTE D’UNE MEILLEURE ORIENTATION DES JEUNES


C’est connu de tous, la jeunesse africaine en général et celle du Togo en particulier éprouvent d’énormes difficultés à trouver un emploi stable et convenable. Pourtant, ces jeunes dont la plupart sont sortis de grandes écoles universitaires, disposent des capacités nécessaires pour assurer en bonne et due forme toute responsabilité quelconque. Au Togo, les autorités, assistées par les différentes organisations, commencent par se pencher véritablement sur le problème. En témoigne la dernière action (ô combien rassurante) posée par le Conseil National de la Jeunesse (CNJ), lors de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ).

Célébrée sous le thème « Transformer l’éducation », cette Journée a été une aubaine pour le CNJ de négocier le lundi dernier, auprès du directeur général de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE), des stages professionnels pour les meilleurs lauréats à l’examen du BTS. Il a été question, au cours de cet entretien, de formuler les besoins réels et pressants des étudiants de ces écoles de BTS (notamment le manque de stage en entreprise qui puissent faciliter la rédaction des mémoires de fin de parcours et leur permettre de titiller les réalités du terrain etc.).

Dans la foulée, le CNJ s’est réjoui du « programme AIDE » et du « Programme d’adaptation » soumis à l’attention du gouvernement qui permettra d’insérer un nombre non négligeable de jeunes grâce à des formations additionnelles de courte durée adaptées au marché de l’emploi.

Naturellement, le président du CNJ n’a manqué de féliciter l’ANPE pour tous ses efforts à l’endroit de la jeunesse togolaise. Il a également fait un clin d’œil au gouvernement pour les nombreuses réalisations qui sont sous-tendues par un désir de converger vers une éducation de qualité. Au rang de ces réalisations, on peut citer pêle-mêle : le « Programme de cantines scolaires », le projet « SchoolAssur », la « création des IFAD » et la récente création de « l’Agence Nationale pour de l’Education ».
Tino A.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire