Tél:+228 92 42 51 78
latest

27 août 2019

TOGO : DES MEMBRES DES COGES ET CCD OUTILLÉS SUR LA GESTION DES CMS DE LEGBASSITO ET VAKPOSSITO


Les membres des Comités de Gestion de Santé (COGES) et des Comités Cantonaux de Développement (CCD) des cantons de Légbassito et de Vakpossito qui ont bénéficié récemment, des Centres Médico-Sociaux (CMS) grâce au financement du Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV), sont en formation de renforcement de capacités de gestion desdits centres.

Organisée par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), la formation permettra à la vingtaine de participants de renforcer leurs compétences dans la gestion des infrastructures sanitaires sur les techniques de suivi et de gestion des ouvrages sanitaires réalisés par l’ANADEB sur financement du PAPV.

Selon Hyacinthe Alao, directeur des opérations à ANADEB, la formation outillera les participants au contrôle citoyen de la gestion des centres.

« De plus en plus, les questions de mauvaise gestion sont courantes dans la gestion de nos centres de santé, ce qui fait que l’entretien des infrastructures et des services n’est pas au rendez-vous. Ce qui a un effet très négatif sur la qualité des soins offerts. Cette formation va permettre une meilleure gestion mais aussi renforcer les capacités des membres des CDQ qui sont des acteurs externes en vue d’assurer le contrôle citoyen de l’action des acteurs centraux des centres de santé », a déclaré Hyacinthe Alao, directeur des opérations à ANADEB.

Pour Dr Essodom Assima Kalao, directeur préfectoral santé Golfe et Agoè-Nyivé, l’initiative d’ANADEB cadre avec la politique d’assainissement dans la gestion des centres de santé du gouvernement, à travers le ministère de la santé, en vue de l’amélioration de la qualité des soins.

« C’est en cela que l’ANADEB nous a appuyés en mettant à notre disposition des ressources pour cette formation », a-t-il expliqué.

Durant les 3 jours, les 14 des COGES et 6 des CCD seront outillés sur les modules de la mobilisation communautaire, l’animation et l’organisation des communautés, le rôle et le fonctionnement des COGES, la gestion du financement communautaire dans le domaine des soins de santé primaire et l’organisation des soins intégrés et le monitorage.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire