Tél:+228 92 42 51 78
latest

27 août 2019

TOGO : LE CONAPP FAIT DES PIEDS ET DES MAINS POUR L'AUGMENTATION DE L'AIDE DE L’ÉTAT A LA PRESSE

Arimiyao Tchagnao

Après sa récente intervention sur la nécessité pour le Togo de se doter d'une Maison de la Presse d'une grande capacité d'accueil pouvant offrir un cadre professionnel adéquat aux journalistes togolais, le président du Conseil National des Patrons de Presse (Conapp), Arimiyao Tchagnao se penche maintenant sur le sempiternel problème de l’aide de l’Etat à la presse, jugée infime, voire inexistante.

C’est un secret de polichinelle, la presse togolaise en général et les médias privés en particulier ne sont pas économiquement au point, la faute à une absence de subvention étatique digne de ce nom. Cette réalité, comme il fallait s’y attendre, inquiète beaucoup d’acteurs parmi lesquels figure le président du Conapp, El Hadj Arimiyao Tchagnao qui a récemment entrepris des démarches auprès des responsables politiques en vue d'une augmentation signifiante de l'aide de l’État à la presse. 

Reçu lundi, sur une radio de la place, le patron du Conapp a confié qu’il envisageait entreprendre les mêmes démarches auprès du premier ministre et du président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé pour la revue en hausse de la ligne réservée à la presse dans le budget.

En outre, M. Tchagnao espère qu’à l’issue de la rencontre avec la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, un accord de principe sera trouvé pour que les députés fassent des propositions en ce sens lors de la session budgétaire.

Ce nouvel effort caricature savamment la volonté du Conapp à faire du secteur de la presse togolaise une référence dans la sous-région et par ricochet en Afrique. Pour le moment, on n’en est pas encore là mais « Paris ne s’est pas construite en un seul jour » peut-on s’en convaincre.

Tino A.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire