Tél:+228 92 42 51 78
latest

13 août 2019

TOGO : L’OBSERVATOIRE TOGOLAIS DES ÉGLISES FONCIÈREMENT CONTRE LA FERMETURE DES ÉGLISES


L’Observatoire togolais des églises (OTE) n’est pas du tout d’accord avec la fermeture des églises par la Direction des cultes. En conférence de presse mardi à Lomé, cette association dirigée par Dr Cyrus Padabadi n’a pas hésité à qualifier la situation de non convenable. Pour cet observatoire, on ne peut pas continuer à fermer des églises de ‘Dieu’ et laisser de côté des bars qui n’amènent rien de bon et les mosquées où du bruit se fait également.

Il y a quelques mois, la Direction des cultes a procédé à la fermeture de certaines églises pour nuisance sonore. Une situation qui ne plaît pas à. Cette association para-étatique l’a clairement signifié mardi en conférence de presse à Lomé. Son président, Dr Cyrus Padabadi dit ne pas comprendre cet acharnement contre les églises alors qu’à côté, il y a des bars, des moulins et l’aéroport qui font aussi du bruit mais personne ne dit rien. Pour ce révérend pasteur, dans chaque maison d’un musulman, il y a une mosquée où à 4 heures du matin, ça crie.

L’OTE dit avoir fait des démarches auprès de la Direction des cultes pour voir dans quelle mesure le problème peut être résolu mais, rien à signaler. Ici,  on pense que la solution à ce problème n’est pas la fermeture des églises, surtout que la fermeture est décidée sans que l’OTE ne soit associée à la prise de décision.

« Dans certains quartiers, ce n’est même pas le bruit qui dérange certaines personnes mais la seule présence des églises leur cause du tort. C’est juste parce qu’elles sont possédées. Une fois que l’église est à côté, ces personnes ne sont pas tranquilles », a déclaré le révérend pasteur.

Il dit reconnaître que certains pasteurs exagèrent mais fermer une église qui, selon lui est une entité par laquelle Dieu passe pour sauver des âmes ‘défaillantes’ et ‘égarées’, n’est pas la solution. L’OTE propose que l’État soit plus regardant en général dans ce domaine en imposant un programme à toutes les églises et la question sera résolue.

« Dans les pays développés, l’État subventionne les églises. Au Togo, on ne le fait pas. Et dans ce domaine, il n’y a même pas de réglementation. On peut procéder à la fermeture des églises mais ce n’est qu’après avoir réglementé le secteur. Qu’a fait l’Etat pour mettre de l’ordre ? Rien. Certains bars font du bruit 24 heures sur 24 mais ils sont toujours là  », a-t-il ajouté. 
 
Il a aussi dénoncé le fait que l’ancien ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara, a fait arrêter la délivrance des récépissés aux églises, mêmes celles dont l’enquête est à terme et qui sont en règle.

Dr Cyrus Padabadi a aussi fait savoir que les ‘brebis galeuses’ se trouvent dans tous les domaines, pas seulement au sein de la corporation des pasteurs. Cependant, a-t-il nuancé, le bruit que font les églises n’est rien comparé à celui que font les bars. 

L’entité qui, suivant ses statuts, est créée pour dit-on, contribuer à observer et à informer objectivement l’opinion générale sur les pratiques spirituelles à travers l’instauration d’une culture de l’autocontrôle, a renouvelé son bureau dirigeant. Composé de 11 membres, le nouveau bureau de l’OTE est présidé par Dr Cyrus Padabadi reconduit pour un nouveau mandat.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

1 commentaire