TOGO: L’ONG SADD DOUTE DE LA TRANSPARENCE ET DE LA SINCÉRITÉ DES RÉSULTATS DES ÉLECTIONS COMMUNALES


En attendant la fermeture définitive de la page des élections communales du 30juin dernier avec la tenue des partielles le 15 août prochain, l'ONG SADD a publié vendredi à son siège à Lomé, son rapport provisoire de couverture desdites élections. De ce rapport, l’ONG SAAD relève des dysfonctionnements qui ont entachés le processus électoral.
 
Pour fournir ce rapport, l'ONG Solidarité Action pour un Développement Durable (SADD) a déployé sur le terrain des observateurs qui ont couvert 311 centres et 962 bureaux de vote. Ces observateurs ont relevé principalement des dysfonctionnements sur   l’établissement des listes électorales, les résultats du scrutin, le comportement des électeurs et la transparence l’élection.
S'agissant de la liste électorale, il est relevé des pannes incessantes et la lenteur des kits, la non maîtrise de l’utilisation des kits par les OPS, le nombre insuffisant de Kits pour contenir l’affluence dans les centres de révision, la faible communication officielle relativement à cette étape cruciale du processus électoral, les démarrages tardifs des opérations dans plusieurs centres, la lenteur des appareils et du système de transmission des données, 
Pour ce qui est de la transparence, SADD note que malgré l’opération de dédoublonnage "le processus électoral ayant conduit à l’élection de ces conseillers est entaché d’un certain nombre d’irrégularités qui posent problème en termes de transparence comme le confirme la Chambre administrative de la Cour Suprême du Togo, qui a annulé les résultats dans les communes de Wawa, dans la région des plateaux et de Zio 4 dans la région maritime pour cause «d’irrégularités notoires»".
Au-delà des dysfonctionnements, SADD a relevé une avancée notamment l'absence d'achat de conscience qui se caractérise par la distribution d'argent et des vivres durant la campagne.
Parlant des résultats, SADD note une victoire écrasante du parti au pouvoir UNIR et doute de la transparence de ces résultats. 
"Les représentants du parti UNIR ont probablement remporté la majorité des sièges des élections locales de 2019 sans convaincre de la transparence et de la sincérité du scrutin. Ce qui dénote un recul sensible en matière de transparence électorale par rapport à 2007 et 2010 au Togo et fait douter de la réelle volonté politique du pouvoir à aller vers la transparence électorale en termes d’équité et de justice « une personne, un vote, une valeur » ", a relevé l’ONG SAAD. 
Ce rapport étant provisoire, SADD rendra public dans les jours à venir, un bilan définitif de la couverture des élections locales du 30 juin 2019.
Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire