Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 août 2019

TOGO : RESPECTER LES DROITS DE L’HOMME POUR CONSOLIDER LA PAIX


Le ministère des droits de l’Homme et des relations avec les institutions de la République a organisé mardi 20 août à Fopadesc à Lomé, une conférence-débat à l’endroit des forces de l’ordre et de sécurité. L’objectif est de renforcer la protection des droits inaltérables de l’Homme qui concourent à la consolidation de la paix.

Le ministre des droits de l’Homme et des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua avant le début effectif des travaux à féliciter « les forces de sécurité et de l’ordre pour la qualité du travail et le professionnalisme dans leurs différentes opérations de maintien de l’ordre public, lors des manifestations publiques et des consultations électorales » avant de citer l’article 49 de la Constitution togolaise qui dispose que : « Les forces de sécurité et de la police, sous l’autorité du gouvernement, ont pour mission de protéger le libre exercice des droits et des libertés, et de garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens », des devoirs que le ministre Trimua a rappelés aux forces armées présentes à la conférence.

Naturellement, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane a reconnu que cette conférence « est en étroite harmonie avec la politique d’apaisement et de cohésion sociale menée par le gouvernement sous la houlette du chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui a fait de la sécurité et du bien-être des populations un axe majeur de son programme de société ».

Pour le général Yark, « la consolidation de la démocratie, converger vers un État de droit et la paix dans notre pays, la concertation, le dialogue et les échanges fréquents entre les acteurs de la sécurité et les autres membres de la société s’avèrent nécessaires ».
 
De fait, cette conférence-débat vient « renforcer les actions de mon département et rappelle aux forces de l’ordre et de sécurité présentes que seul le respect de nos concitoyens dans l’exercice des différentes missions pourra garantir leur adhésion et leur collaboration si recherchée dans le contexte actuel du pays » a-t-il conclu.

Tino A.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire