Tél:+228 92 42 51 78
latest

16 sept. 2019

LDC-CAF/16EME: L'ASCK CHARME, MAIS CONCÈDE LE NUL A KÉGUÉ


L'Association Sportive des Chauffeurs de la Kozah (ASCK) a fait un match nul et vierge dimanche au Stade de Kégué contre l'AS Vita Club en 16e de finale aller de la Ligue Africaine des Champions. Match au cours duquel, les hommes de  Kassim Gouyazou ont ébloui le public.

Les locaux ont pris l'initiative matinale à la 7e minute par le truchement de Richard Nane. Mais la frappe de l'ailier de l'ASCK était anodine. Mani Ougadja sur coup franc à la 16e et 18e minute, a retrouvé un  excellent Lukong Bongaman sur la trajectoire de la balle, puis la barre transversale. Les 20 dernières minutes seront administrées par les congolais de l'AS Vita Club. Mais les hommes de Florent Ibengé n'ont cadré qu'une seule frappe, encore impuissante à la 21e minute. La marque était donc de 0 but jusqu'à la mi-temps.

À court de répondant, l'AS Vita Club était enclin à défendre lors des dix premières minutes de la seconde partie. Mais les occasions togolaises se concluaient à chaque fois soit par incompréhension ou individualité abusée. L'étincelle pourrait venir d'Ismaël Ouro-Agoro, si l'ancien de Sara FC ne s'est pas heurté à Lukong Bongaman, auteur d’une anticipation salvatrice.

Les congolais ont surgi en toute rage après avoir vécu un calvaire sans précédent. Ils auraient pu débloquer la situation à la 70e minute. Alors que John Noble a raté sa sortie dans les airs sur un corner, c'est Bode Abddoul Sabourh qui est venu repousser une tête congolaise sur la ligne de but togolaise.

Attrayante et productrice plus que jamais après les  entrées de Moustapha Walilou et surtout du matador Mani Sapol, l'équipe de Kassim Gouyazou a ébahi à plusieurs reprises le public, mais le bémol est resté le match nul, 0 but partout. Même le subtil coup franc de Mani Sapol à ras de terre au premier poteau lors des dernières secondes du match, fut repoussé par Lukong Bongaman, monstrueux tout au long de la rencontre.

L'ASCK n'a pas gagné certes, mais la production de jeu n'a laissé personne indifférent. Il faut un travail dans la continuité pour espérer un bon résultat le 29 septembre prochain à Kinshasa.

Aimé ATTI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire