Tél:+228 92 42 51 78
latest

23 sept. 2019

TOGO : DES RÉSULTATS SATISFAISANTS POUR LE PALCC

Barerema Afelu

Dans le cadre de la célébration  de la semaine de la diplomatie climatique, les résultats obtenus dans la mise en œuvre du Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique (PALCC) ont été présentés mardi à Lomé, au siège de la délégation de l’Union Européenne au Togo. A un an d’exécution, les résultats d’accompagnement des communautés pour une meilleure gestion de leur foret et une résilience de changement climatique sont satisfaisants.

Selon Barerema Afelu, le coordonnateur national du Programme d’Appui à la Lutte contre le changement Climatique (PALCC), le programme est une réponse nationale  aux défis posés par le changement climatique et il contribuera à l’émergence d’une économie résiliente et à faible émission de carbone.
« L’allure que les activités ont pris sur le terrain est  encourageant et notre objectif principal c’est que nos  actions aient des répercussions positives sur le vécu des populations à la base. Car on ne peut pas améliorer la résilience au changement climatique dans la pauvreté. Il faut améliorer les conditions de vie des communautés pour qu’elles contribuent à la lutte contre les changements climatiques dans notre pays », a-t-il expliqué.
En effet, le PALCC est un programme destiné entre autres à la réhabilitation du couvert végétal, au reboisement, à la préservation de la flore, à une utilisation efficace de la ressource forestière et à un appui aux universités publiques du Togo dans la mise en œuvre de leurs travaux de recherche sur les problématiques liées au changement climatique.
De ce programme, l’Office de Développement et d’Exploitation des Forêts (ODEF) a bénéficié d’une subvention directe de 1 million d’Euro pour augmenter durablement 660 ha de forêt étatique, élaboré 4 plans d’aménagement et de gestion de forêts classées. Le PALCC a permis de recruter 5 ONG  pour mettre en œuvre des actions de gestion durable des forêts et des terres sur toute l’étendue du territoire, d’appuyer des communautés riveraines des aires protégées pour la formation et l’organisation des carbonisateurs et de promouvoir des foyers et fours à bois de chauffe et charbon de bois et la diffusion du gaz butane et surtout l’appui aux Universités de Lomé et de Kara pour la conduite  de synthèses et de masters et des projets seniors dont les thèmes sont en lien avec la problématique adressée par le PALCC et la construction d’un bloc pédagogique de recherche sur les changements climatiques à l’UL et de réhabilitation des laboratoires à l’UK.
Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire