Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 oct. 2019

COUPE CAF/BARRAGES ALLER : NANE RICHARD DÉLIVRE L'ASCK


Première partie: Un quart d'heure non maîtrisé et une demi-heure pleine d'innovations 

Dos au mur pendant le premier quart d'heure de jeu, la véritable occasion de l'ASCK n'est survenue qu'à la 16e minute de jeu sur une belle séquence de jeu conclue par une frappe déviée par un défenseur d'Enugu Rangers. Enfin le déclic, puisque les Chauffeurs de la Kozah reviendront cinq minutes plus tard (21e). Cette fois-ci par le truchement de son avant-centre Koudagba Kossi, qui a initié en solitaire une action à la lisière de la surface de réparation, avant de déclencher une frappe du gauche qui malheureusement ne sera pas cadrée.

Comme du berger à la bergère, la formation nigériane d'Enugu Rangers va répliquer à la 26e minute. Mais la tête croisée au premier poteau d’Egbejuo passe au-dessus des cages de John Noble, portier des bleus de l'ASCK. Le coup d'éclat est arrivé à la 28e minute grâce à l'opportunisme de Mani Sapol qui, dans un cafouillage dans le dernier carré d'Enugu Rangers, réussi à ouvrir le score d'un joli plat du pied. L'effervescence n'a même pas fini qu’Enugu Rangers égalisa sur pénalty à la 32e. Une réalisation de George Onwubiko. 1-1, score à la pause.

Deuxième période : Une possession récompensée dans le temps additionnel

L'ASCK s'est montrée très entreprenante en seconde période. Que ce soit dans la possession de la balle, les passes dans les petits périmètres, et surtout des variations dans le jeu, ce qu’on n’a pas vu en première partie, les Chauffeurs de la Kozah étaient sur tous les bons coups. Mais la finition est restée le talon d'Achille des hommes de Kassim Gouyazou durant cette partie de vérité.

Enugu Rangers inverse la tendance lors des dix dernières minutes du match, en mettant la pression sur l'ASCK. Mais  Nane Richard, l'homme providentiel des Chauffeurs de la Kozah, inscrit le but libérateur dans les arrêts de jeu (90+2), pour donner l'avantage aux siens. 2-1, score final.

L'avantage est certes pris à domicile, mais l'ASCK devra s'armer jusqu'aux dents avant de se rendre au Nigéria le 03 novembre pour la manche retour. Le dernier voyage des togolais en terre nigériane n'a pas laissé de bons souvenirs, et donc la méfiance est de mise.

Aimé ATTI

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire