Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 oct. 2019

LE CMAF SE BAT POUR DES ACTEURS AVERTIS ET ENGAGÉS POUR LA PROTECTION DE LA MER


Pour marquer la célébration de la Journée Mondiale de la Mer, le Cluster Maritime d’Afrique Francophone (CMAF) a ouvert lundi, à Lomé, un atelier national d’information et d’appropriation des ODD 13 et 14 au profit des acteurs de l’écosystème maritime. Cadre de rencontre et d’échanges pour sécuriser les espaces maritimes et protéger les mers, l’atelier a permis au CMAF de lancer le Groupe de Partage d’Expérience pour la Protection des Plages (GE3P) devant un parterre de personnalités dont le ministre des infrastructures et des transports, Zourehatou Tcha-Kondo.

Placée sous le thème « Mieux connaitre les ODD 13 et 14 pour être un acteur de développement durable de l’Économie bleue », la rencontre qui enregistre de différents participants et des membres du Cluster se veut être un cadre de réflexion pour faire face à la menace de la mer, qui pourtant constitue  une ressource vitale pour l’humanité toute entière en général et l’Afrique en particulier.

Selon Charles Gafan, le président du CMAF, il est question pour l’organisation de jouer sa partition dans un contexte où les océans absorbent environ 30% du dioxyde de carbone émis par les humains, et on assiste à une hausse de 26% de l’acidification des océans depuis le début de la révolution industrielle. Et que la pollution marine, résultant essentiellement de sources terrestres a atteint des niveaux alarmants, avec une moyenne de 13 000 morceaux de déchets plastiques présents sous chaque kilomètre carré d’océan.
                                   
« L’organisation de cet atelier illustre la volonté et les nombreuses actions que le CMAF entend promouvoir dans l’espace maritime régional et soutenir le développement des acteurs économiques du milieu marin dans une finalité du développement durable », a-t-il déclaré.

Pour le ministre Zourehatou Tcha-kondo, la question de l’économie bleue fait partie des préoccupations du gouvernement togolais.

« Elle guide l’action gouvernementale à l’heure où le pays voit dans l’océan, une chance, une opportunité. Nous apprécions la démarche et la vision à la dynamisation du secteur dans notre pays » a-t-elle indiqué.

A en croire, Damin Mama, le coordonnateur du Système des Nations Unies au Togo, les  ODD 13 et 14 sont plus que jamais d’actualité car les conditions météorologiques extrêmes et l’augmentation du niveau de la mer touchent les populations dans les pays développés qu’en voie de développement. Il faut selon Damien Mama, une action mondiale à l’image du CMAF pour faire face à la situation.

« Le CMAF est le type d’alliance et de réseau dont nous avons besoin. Des entrepreneurs, acteurs de la société civile, laboratoires et centres de recherche, écoles et organismes de formation et des  acteurs économiques de 21 pays africains », a-t-il exprimé.

En lançant le Groupe de Partage d’Expérience pour la Protection des Plages (GE3P), disponible sur Telegram, le CMAF vise à mettre ensemble toutes personnes morales ou physiques soucieuses de la protection des plages afin de favoriser le partage d’expérience, d’initiatives ou de projets entre les membres pour enrichir les portefeuilles d’actions visant à protéger les plages.

Notons que le CMAF  regroupe 21 membres fondateurs et reste un cadre d’échanges de bonnes pratiques pour discuter de l’avenir de l’économie bleue, créer des emplois et d’opportunités de développement durable.

Thierry AFFANOUKOE
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire