Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 oct. 2019

TOGO : LE RNMA-PS EN CAMPAGNE POUR UNE PROTECTION SOCIALE DES ACTEURS DU SECTEUR DE L’ÉCONOMIE INFORMELLE


Bien qu’ils représentent 80% de la population active et participent à 44% au PIB, les acteurs de l’économie informelle ne bénéficient, malheureusement pas, à l’assurance maladie au Togo. Fort de ce constat, le Réseau National Multi-Acteurs de Protection Sociale (RNMA-PS) a lancé samedi à Lomé, une campagne de sensibilisation de l’opinion nationale sur le droit à la protection sociale et un focus sur l’Assurance Maladie Universelle (AMU) et le rôle des mutuelles de santé. Il s’agira de plaider pour une prise en charge de ces acteurs dans le cadre d’une extension de la protection sociale au Togo.

Lancée sous le thème : « La protection sociale : un droit fondamental pour tous », cette campagne qui s’inscrit dans le cadre du programme phare de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) sur l’extension de la protection sociale, vise à mettre en œuvre une série d’actions de plaidoyer en direction des autorités togolaises pour une extension de la protection sociale qui prend en compte les acteurs de l’économie informelle.

Selon Niwa Soulima, point focal du RNMA-PS, la campagne est destinée a sensibilisé les gouvernants pour l’application des mesures prévues dans la convention 102 de l’OIT.

«En se basant sur la Convention 102 portant sur les règles minimums de protection sociale que notre pays, le Togo a également ratifié en 2013, nous sommes en train de faire en sorte que les mesures prévues dans cette Convention puissent être effectives pour tous les Togolais, en particulier les acteurs de l’économie informelle, et du monde rural », a-t-il déclaré.

A en croire M. Soulima, les mesures prises par le Togo en matière de protection sociale dans le cadre de la convention 102 de l’OIT sont insuffisantes puisqu’elles ne concernent que les travailleurs du secteur formel et ceux du secteur privé formel.

«C’est pour cette raison que nous voulons attirer l’attention de l’opinion nationale sur le droit à la protection sociale et sensibiliser les acteurs concernés afin qu’ils puissent connaitre leurs droits et s’organiser pour demander à l’État de leur permettre d’en bénéficier », a-t-expliqué.

Notons que la campagne sera marquée par des journées de sensibilisation des acteurs du secteur informel sur le droit à la protection sociale, des galas de football à l’endroit de la jeunesse togolaise et aux sans emploi et des émissions radios etc.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire