Tél:+228 92 42 51 78
latest

6 nov. 2019

L’Assemblée nationale modifie le Code électoral pour le vote des Togolais de l’extérieur dès 2020


Les togolais de la diaspora peuvent dès la présidentielle de 2020, accomplir leur devoir civique de vote. Ce choix du gouvernement a été approuvé  mardi par les élus du peuple qui ont voté la révision du Code électoral.

Suite à des discussions, les députés de la 6èm législature ont voté le projet de loi modifiant les dispositions des titres I et IV du Code électoral. Cette modification autorise les togolais de l’extérieur à participer aux consultations électorales notamment les présidentielles et les législatives.

Cette nouvelle disposition du code électoral a été salué par les groupes parlementaires UNIR et UFC  qui ont appelé à voter le texte. Les députés non-inscrits ont également voté favorablement pour cette révision. Ce qui n'est pas le cas du groupe parlementaire NET-PDP qui se sont abstenus.

Outre le vote de la diaspora, les nouvelles dispositions du Code électoral prend en compte entre autres la création des Commissions Électorales d’Ambassades Indépendantes (CEAI) dans les représentations du Togo à l’extérieur comme démembrements de la CENI, les types d’élections auxquelles les Togolais de l’extérieur peuvent prendre part et le nombre d’électeurs minimum pour l’ouverture d’une commission électorale d’ambassade indépendante.

"Ces modifications significatives introduites dans le Code électoral en République Togolaise portent la marque d’un grand homme d’État, épris d’un sens élevé de l’intérêt national. Si nous voulons être réalistes, nous devons reconnaître que cette possibilité offerte à nos compatriotes de l’extérieur est rendue possible grâce à l’engagement politique du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé qui ne ménage aucun effort pour préserver un climat de paix et de cohésion nationale.", a déclaré Yawa Tségan, la présidente de l’Assemblée nationale.

Elle a émis le vœu que ces nouvelles dispositions soient perçues par tous les acteurs comme "offrant un meilleur cadre pour une élection démocratique et apaisée".

Cette nouvelle disposition répond à un point essentiel de la feuille de route adoptée par la conférence des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, le 31 juillet 2018 à Lomé dans le cadre de l’accompagnement du dialogue inter- togolais.

Eza Agbévi
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire