Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 déc. 2019

PAPV : ANADEB offre des repas chauds aux personnes vulnérables des communautés pauvres du Grand Lomé


Après le succès de la cantine scolaire, l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a lancé mercredi, à Lomé, une expérience de fourniture de repas chauds aux personnes vulnérables des communautés pauvres. Cette initiative qui vise à consolider les mécanismes d’inclusion sociale prescrite dans le Plan national de développement (PND, 2018-2022) en son axe 3, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV).
 
En effet, la phase pilote du partage de repas chauds aux personnes vulnérables des communautés pauvres concerne trois cantons  du Grand Lomé, à savoir Sagbado, Amoutivé et Adétikopé. Dans ces différents cantons, des restaurants communautaires ont été installés pour servir au moins 500 personnes vulnérables dans les rangs des personnes handicapées, des veuves sans revenus, des personnes âgées ou atteintes d’une maladie chronique.

Selon Véronique Dossou, directrice planification et suivi-évaluation à ANADEB, cette opération de fourniture de repas est lancée pour accroître la consommation alimentaire et l’accès des populations pauvres ciblées du Togo à des repas communautaires réguliers, d’améliorer leur état nutritionnel pour une meilleure participation au développement du pays.

«ANADEB travaille habituellement en milieu rural pour l’appui aux communautés dans les transferts monétaires notamment. Nous nous sommes dits qu’il est de bon ton de venir en aide à des personnes en milieu urbain qui ont des difficultés à se nourrir, d’où l’initiative de la fourniture des repas chauds. Nous sommes à la phase pilote et les résultats nous permettront de donner de nouvelles orientations à nos actions et les étendre à d’autres communautés », a-t-elle déclaré.

A l’en croire, la pérennisation de la fourniture de ces repas dépendra des bénéficiaires.

« Pour que les bénéficiaires ne tombent pas dans l’assistanat, ils contribueront à hauteur de 100 francs CFA, si les repas doivent être quotidiens. Sinon, ce serait gratuit s’il faut attendre des occasions festives », a-t-elle précisé.

Au lancement cette initiative à Sagbado,  Kossi Kove, l’adjoint au maire de la commune Golfe 7, n’a pas manqué de saluer cette action du gouvernement togolais.

« Ce programme de fourniture de repas chauds aux populations est une action du gouvernement exécutée par l’ANADEB. Nous l’accueillons avec joie et fierté puisque nous sommes conscients que nos populations sont dans la précarité et n’ont pas accès aux 3 repas par jour. Cette action est une réponse aux difficultés chroniques d’accès de certains ménages pauvres à l’alimentation. Nous remercions les initiateurs », s’est-t-il réjouit.

Notons cette phase pilote va durer 20 semaines et touchera directement 1500 personnes dans les trois cantons. Chaque site accueillera 500 personnes qui bénéficieront d’un repas d’une valeur de 300 francs CFA. Il en sera ainsi pour chacun 5 fois dans la semaine. Toute l'opération coûtera 86 millions.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire