Tél:+228 92 42 51 78
latest

18 déc. 2019

PDGM : Le Togo a désormais son système de cadastre minier


Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM), le ministère des mines et de l’énergie a procédé mardi à Lomé, au lancement des Systèmes de cadastre minier (SCM), d’Information géologiques et minière (SIGM) et de gestion électronique de données (GED) au Togo. Il s’agit d’un dispositif pour garantir une gestion efficace du secteur minier.

Lancé en août 2016 et financé par la Banque mondiale, le PDGM est un projet pour rationaliser les structures institutionnelles des organisations clés du secteur des industries extractives afin de renforcer leur efficience et leur recevabilité de manière à garantir une gestion efficace du secteur minier.

Et sa mise en œuvre recommande la mise en place d’un système de cadastre minier et système de gestion de données géologiques et minières pour moderniser la gestion du cadastre minier afin de mettre en œuvre un système de cadastre informatisé assorti de procédures d’octroi, de renouvèlement de refus et de résiliation des permis.

Selon Banimpo Gbengbertane, directeur de cabinet du ministère des mines et de l'énergie, la mise en œuvre de la composante A, devra permettre d’appuyer l’amélioration de la gestion et le suivi des activités de développement du secteur minier au Togo. 

«Le cadastre minier est un dispositif public qui gère les titres miniers du Togo. Il intègre en son sein les aspects règlementaires et institutionnels de l’administration des droits miniers. Il est la pierre angulaire d’une bonne gestion des ressources minières », a-t-il déclaré.

Notons que ce système de cadastre minier  d’un coût de 700 millions de F CFA, servira essentiellement dans la collecte de différents types de demandes de licences d’exploitation matière, et de ressources minérales à savoir des autorisations permis de recherche ou d’exploitation à petit ou à grand échelle, l’enregistrement et la mise à jour des titres miniers ainsi que l’assurance de la conformité des versements des droits et des taxes minières.

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire