Tél:+228 92 42 51 78
latest

18 déc. 2019

Togo : Les membres d la CNDH renforcent leurs capacités pour de nouveaux défis


Les membres et le personnel de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) se mettent à niveau pour bien jouer leur rôle. Ils ont entamé mardi à Lomé un atelier de renforcement de capacités sur « La mise en œuvre du mandat de promotion et de protection des droits de l’Homme d’une Institution nationale des droits de l’Homme (INDH), conformément aux principes de Paris ». L’objectif est de les outiller afin qu’ils puissent relever les nouveaux défis dans le cadre de l’exécution de leur mandat. 

En effet, les principes de Paris constituent le texte de référence par excellence des INDH. Ils sont composés de trois (3) catégories d’accréditation notamment A, B et C. Il s’agit également de l’indépendance, la pluralité dans la composition des membres, le mandat des membres ainsi que la durée du mandat et les moyens. 

La rencontre est initiée par la CNDH avec l’appui de l’Association Francophone des Commissions Nationales de Droits de l’Homme (AFCNDH) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Elle s’inscrit dans la ligne droite d’une préoccupation partagée par l’OIF et l’AFCNDH qui ont développé un programme approprié visant à promouvoir et à valoriser l’expertise des pays, en réponse aux besoins exprimés par les INDH francophones. 

« Les nouveaux membres de la CNDH élus conformément à la loi organique N°2018-006 du 20 juin 2018, ont effectivement pris fonction le 25 avril 2018. Il est alors apparu nécessaire de renforcer leurs capacités afin de mieux les outiller à relever les nouveaux défis dans le cadre de l’exécution de leur mandat de promotion et protection des droits de l’homme, ainsi que celui de prévention de la torture et autres formes de mauvais traitements », a expliqué Nakpa Polo, présidente de la CNDH. 

Durant trois jours, les participants auront à suivre des exposés sur la mise en œuvre du mandat de promotion et protection des droits de l’homme, l’organisation interne d’une institution nationale des droits de l’homme. Un aperçu sur le monitoring des violations des droits de l’homme par une INDH au cours du processus électoral sera également fait aux participants.

La Rédaction
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire