Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 janv. 2020

Afrique : Vers la validation de la plateforme digitale FISDA/MSO au Togo

Kovi Akoeté Adanbounou
Les retombées de la deuxième édition du Mois de la Diaspora Africaine Constructive déjà à l'affiche. L'évènement qui s'est déroulé à Lomé en décembre 2019, annonce déjà des résultats. 

La Société Africaine d'Investissements et de Gestion des Entreprises  (Saige Sas) en collaboration avec le CJD et leurs partenaires Croissance Peace et bien d'autres s'activent sur tous les fronts pour la réalisation des projets inscrits à l'agenda de l'édition 2. 

Interrogé sur la question, le maire d'Agoe-Nyivé 1 dont la commune est la bénéficiaire potentielle de ces projets, informe que la validation de la plateforme digitale FISDA/MSO se tiendra le 3 février à Lomé à travers une grande réunion.

Sont attendus à cette rencontre, l'Ambassadeur Moïse Kérekou, Ludovic Emmanuely et d'autres  acteurs importants ayant participé à la deuxième édition du Mois de la Diaspora Africaine Constructive. 

Dans une interview accordée au quotidien privé togolais Togo Matin, le maire d'Agoe-Nyivé 1 a insisté sur la mise en place de la Maison du savoir et des opportunités (MSO) et son Fonds d'investissements et de solidarité de la diaspora africaine (FISDA) qu'il inscrit dans les axes1 et 3 du Plan national de développement (PND) lancé par le chef de l’État, son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé.

"Mes projets pour ma commune concernent le développement des infrastructures routières, l’assainissement, la modernisation des écoles primaires et la construction d’une maison du savoir et des opportunités avec l’appui de nos partenaires au développement tels que : la GIZ, les Mairies de Mobile (Alabama), New Haven, New York aux Etats-Unis, Croissance Peace, D2X International, DBI de la Léthonie, Artisport d’Italie, l’Association marocaine pour le développement en Afrique etc…", explique le Directeur Général d'Antaser Togo, également maire de l'une des plus grandes communes du Togo. 

Selon les explications du maire Kovi Akoeté Adanbounou, la MSO sera une infrastructure africaine d’information et d’éducation à l’entreprenariat des jeunes dont l’essentiel de son enseignement sera tourné vers l’économie numérique.

"Elle incarnera l’action citoyenne et solidaire, et  permettra aux jeunes porteurs de projets dans l’innovation de lancer leurs entreprises, de défendre leurs idées et de créer de la richesse pour permettre à notre commune de s’auto-développer et jouer le rôle de locomotive  pour les autres communes du Togo", souligne-t-il.

Notons que le crowdfunding est la formule acquise pour le fonctionnement du FISDA et de la MSO. Il s'agit d'une méthode de financement participatif, un outil de collecte de fonds opéré via une plateforme internet permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés. Plus de 20 plateformes de ce type existent aujourd'hui dans le monde avec plus de 35 milliards de dollars collectés au profit du financement de projets innovants ou de micro-entreprises.

La Rédaction
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire