Tél:+228 92 42 51 78
latest

15 janv. 2020

JPO de la presse à Kara : Des décisions pour redorer le blason des médias togolais attendues


La 6e  édition des Journées Portes Ouvertes (JPO) de la presse togolaise a été lancée mercredi à Kara (420 Km au nord de Lomé) par le Col Bakali Bawoubadi, préfet de la Kozah en présence d’El-Hadj Arimiyao Tchagnao, président du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), des élus locaux, du représentant du président de l'Université de Kara, des patrons de presse et des étudiants. Il s’agit de permettre aux populations de la région d’aller au contact des hommes et femmes de média et de découvrir le métier de journalisme et ses réalités.

Placé sous le thème : « Média, facteur de cohésion sociale » les 6è Journées Portes Ouvertes de la Presse ont lieu du 15 au 18 janvier 2020. Et contrairement aux dernières éditions, ces JPO de Kara ont la particularité de rassembler tous les médias de la région de la Kara et des Savanes, membres du CONAPP.

«A notre élection à la tête du CONAPP, nous avons osé le pari de la délocalisation de cette manifestation. Pour nous, il était primordial que les populations des autres villes du Togo, soient aussi associées et qu'elles se sentent concernées...», a lancé El-Hadj Arimiyao Tchagnao, président du CONAPP.

A Kara et durant trois jours, les journalistes, patrons de presse, techniciens et autres auxiliaires des médias vont prendre du temps et du recul pour réfléchir sur leur métier et son devenir. Ainsi, Ils exploreront les pistes de solution en vue de l'amélioration de leurs prestations. Il s’agira de revisiter et s'approprier du nouveau code de la presse voté par l'Assemblée nationale le 30 décembre 2020, afin de faire évoluer la corporation par l’amélioration de la grille tarifaire harmonisée et sur d'autres décisions à même de redorer le blason des médias togolais.

Pour M. Tchagnao, la presse doit contribuer à la préservation de la paix en cette période électorale au Togo.

« Nous avons un rôle central dans la construction et le maintien de la paix et de la cohésion dans notre société surtout en ces périodes où notre pays se prépare à tenir une élection présidentielle. Les médias sont appelés à jouer un rôle d'architecte de paix et de bonne entente entre les Togolais. Le monde entier nous regarde. Si tout se passe bien, nous serons applaudis. Mais si ça va mal, nous serons pointés du doigt comme étant les premiers responsables de cet échec ...», a-t-il rappelé.

Selon le Col Bakali Bawoubadi, le préfet de la Kozah, la ville de Kara est honorée d'accueillir la presse togolaise. Aussi a-t-il appelé la presse à travailler pour son rayonnement.

« Sentez-vous à l'aise et travaillez à faire rayonner votre métier au Togo », a-t-il souhaité.

Notons que ces 6e Journées Poètes Ouvertes de la presse vont être meublées d'émissions, de conférences-débats, d'exposition de journaux et d'une table ronde consacrée à l'avenir du métier de journaliste au Togo. 

Edem KOAMI
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire