Tél:+228 92 42 51 78
latest

4 janv. 2020

Présidentielle 2020: Le CAR exige la suspension du processus électoral


Le Comité d’action pour le renouveau (CAR)  ne se prêtera pas au jeu de la présidentielle de février prochain. Ce samedi  au cours d'une assise, le parti a fait part  de sa position ainsi que des motivations de son choix.

C'est Me Yawovi Agboyibo, président du CAR qui a annoncé la décision du parti  de ne pas prendre part à la joute présidentielle 2020 dont le premier tour est prévu au 22 février. Cette décision est motivée par le constat selon lequel le processus électoral en cours est émaillé de beaucoup d'irrégularités.

"Le pouvoir s’acharne à vouloir rétablir le système monolithique que le Togo a enduré pendant plus de 3 décennies avec le blocage de toute possibilité d’alternance et le verrouillage des institutions qu’il fallait au pays pour parer aux abus du pouvoir. Tout est mis en œuvre pour assurer systématiquement la victoire du régime en place", a précisé Me Agboyibo.  

Pour le parti au symbole du bélier noir,  le parti au pouvoir fera usage des mêmes méthodes notamment l'achat de conscience, le bourrage des urnes ou de falsifier des procès-verbaux de vote pour parvenir à ses fins.  

Non seulement le CAR ne se lancera dans la course à la magistrature suprême, il se retire également des instances organisationnelles de l'élection. Ainsi, annonce-t-il le retrait de ses représentants au sein de la CENI.

Suite à cette décision le CAR a lancé un appel pressant au gouvernement de suspendre le processus électoral.

Pendant ce temps le dépôt de candidature est en cours. Et 19 candidats se sont déjà déclarés.

Eza Agbévi
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire