Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 janv. 2020

Présidentielle 2020 : Pas d’accréditation d’observation pour la conférence épiscopale justice et paix

Payadowa Boukpessi
Pour une fois encore, la Conférence épiscopale justice et paix (CEJP) ne fera pas partie des organisations accréditées pour l’observation des élections au Togo. Du moins, celle du 22 février prochain. Une décision prise par Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales.
 
En effet, dans la perspective de la présidentielle,  l'organisation religieuse (CEJP) a saisi par courrier en date du 26 décembre 2019, le ministère de l'administration territoriale pour une audience sur sa requête d’observation électorale. Une requête à laquelle ne compte pas accéder le ministre Payadowa Boukpessi.

Dans son courrier réponse, le ministre Boukpessi relève "l’absence d’informations sur les sources de financement dont dispose la Conférence Épiscopale du Togo pour cette opération, qui emploiera, plus de neuf mille (9.000) personnes".

Se basant sur ce manquement, M. Boukpessi s’est catégoriquement opposé à l’accréditation de la Conférence Épiscopale Justice et Paix pour l’observation de la présidentielle du 22 février.

"Je vous confirme que la demande d’observation des élections du Conseil Épiscopal Justice et Paix du Togo n’est pas acceptée", confirme le ministre.

Déjà dans le cadre des législatives du 20 décembre 2018, la CEJP s'est vu refuser l'autorisation d'observer les élections pour motif de prise de position en faveur de la classe de l'opposition.

Esaïe EDOH
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire